La Techrun dépoussière le networking en faisant courir les startupers

La Techrun dépoussière le networking en faisant courir les startupers
La Techrun dépoussière le networking en faisant courir les startupers

Le networking se réinvente en cette rentrée 2015. Finis les soirées à déambuler avec un verre à la main au milieu de jeunes startupers à qui on récite avec entrain les objectifs de sa présence ici-même. Aujourd’hui, on veut networker différemment, et pourquoi pas utile. C’est sur ce principe que se déroulera le première édition de la Techrun, une course en relais de 4X5km par équipe de 2 ou 4 personnes au Château de Vincennes, le 10 octobre de 13h à 15h, sponsorisée par Apparius. Au programme, running bien sûr, mais aussi découverte d’innovations dans le village départ et apéro géant en fin de course.

Mathieu Pigache, l’organisateur nous en dit plus :

Mathieu Pigache

D’où est née l’idée d’un tel event ? Pourquoi s’adresser au monde tech ?

Nous organisons déjà des événements comme la Course des Héros (à Paris & Lyon en juin chaque année) qui mobilisent des communautés particulières (celles des associations dans le cadre de la Course des Héros). Par ailleurs, nous sommes une startup : anciennement incubée dans les locaux de Paris&Co, aujourd’hui locataire de bureaux gérés par Numa, l’idée était de créer un événement fun autour du running pour notre propre communauté,  celle des startups et de l’écosystème de l’innovation en Ile de France.

Qui sont les organisateurs ? Que faites-vous en parallèle ?

L’organisateur est Alvarum. Historiquement, Alvarum est un acteur du crowdfunding sur un segment très spécifique, la collecte de dons en faveur d’associations caritatives. Afin de générer de l’activité sur son activité logicielle, Alvarum s’est mis à organiser en parallèle des événements de collecte de dons. L’activité événementielle d’Alvarum a connu des succès et se diversifie aujourd’hui en proposant de nouveaux événements pour différents types de communautés.

Quels sont vos objectifs avec cet event ? Pensez-vous le faire devenir récurrent ?

Prendre du plaisir à mobiliser l’écosystème Tech, proposer un événement dans un cadre new look pour changer des conférences et des événements plus « sérieux », mobiliser l’ensemble des employés, et pas seulement les dirigeants.

L’événement a vocation à devenir récurrent en ayant un village des innovations qui grandit dans le temps afin de dépasser le cadre du simple team building entre collègues ou le moment sympa entre amis autour du sport. L’événement veut favoriser les rencontres et le networking. Mais aussi proposer un grand salon avec des animations, des produits à tester et des startups présentant ce qu’elles font. Et enfin faire un point entre les équipes « innovation » de grands groupes en pleine transformation digitale et l’écosystème startups. Le but est de faire se rencontrer ces 2 mondes qui se cherchent encore un peu.

Combien de participants attendez-vous ? Pouvez-vous nous donner quelques noms de startups inscrites ?

Nous avons déjà 700 participants pour cette édition. Parmi eux, sont inscrits  des membres des startups Kiwup, Fasterize, Heuritech, des employés de sociétés déjà un peu plus établies, mais au contact du monde de l’innovation, comme Prestashop et Showroomprivé, les départements innovation de plus grands groupes, Deloitte, Engie, L’Oreal et des investisseurs, Truffle Capital, Breega Capital, Aster Capital.

Comment avez-vous mis en place cet event ?

Nous avons mis en place cet event assez facilement grâce à notre expérience de ce genre d’événement puisque la course des héros a lieu au parc de St Cloud. Avec le soutien de Paris & Co, qui gère les différents incubateurs publics de la Ville de Paris et promeut l’innovation dans la ville, qui apprécie l’initiative.

Comment va t-il se dérouler ?

Cet event va se dérouler en 3 temps :

  • une course en relais au milieu de l’après midi, pour faire un peu de sport
  • un village des innovations, qui se présente comme le village départ de l’événement sportif. C’est le point central de l’événement puisque les gens y gravitent en permanence. C’est notamment la zone de passage des relais, en même temps que la zone de départ et d’arrivée. Dans ce village il y aura des animations prévues par l’organisation : Bonk Box (une salle de sport mobile & connectée) à tester, Oculus Rift à tester, des startups faisant tester leurs produits : Feet Me et ses semelles connectées, The Good Corner proposant des encas sains ainsi que des startups présentes pour exposer ce qu’elles font et s’offrir de la visibilité auprès du public, en proposant des animations : The Good Corner, Howtank, Baba Sport…
  • un apéro après l’effort

Pensez-vous qu’il y a des similitudes entre pratiquer le running et créer sa startup ?

Lorsqu’on s’engage sur du running un peu poussé (un marathon ou un semi), il faut faire preuve de volonté, ne pas abandonner. Il faut persévérer pour progresser, si on veut courir plus vite et plus longtemps c’est comme lorsqu’on monte son entreprise.

Un entrepreneur doit il faire du sport selon vous ? Pourquoi ?

C’est important, lorsqu’on a des charges de travail importantes, d’être en pleine forme. A titre personnel, aller courir le matin m’aère l’esprit et me permet d’arriver l’esprit libre, avec de nouvelles idées.

Assiste-t’on à un renouveau du networking actuellement ?

Bien sûr, on peut très bien nouer de bons contacts dans un contexte informel, il y a par exemple la tendance du networking-kitesurf pour les entrepreneurs, venue des US.