AirBnb tente de s’imposer à Cuba, où moins de 5% de la population a accès à internet

AirBnb tente de s'imposer à Cuba, où moins de 5% de la population accès à internet
AirBnb tente de s'imposer à Cuba, où moins de 5% de la population accès à internet

Airbnb a été une des premières entreprises américaines à s’implanter à Cuba, après la reprise des relations diplomatiques entre les USA et l’Île communiste impliquant un assouplissement de l’embargo américain, puis en juillet l’effacement de la liste noire des États terroristes et la réouverture des ambassades cubaine à Washington et américaine à La Havane.

Même si ce processus de rapprochement prendra des années, Airbnb espère profiter du nouveau marché cubain. Depuis début avril le site propose de louer des logements aux cubains en direct pour profiter du potentiel touristique de l’Île sous embargo depuis 1962. Le leader mondial de la location d’appartements entre particuliers avait envoyé ses équipes sur place depuis le réchauffement des relations americano-cubaines mi-décembre pour dénicher de belles demeures à proposer sur le site et évangéliser le marché avant la déferlante de la concurrence. Et surtout faire connaitre ses services à une population qui n’est équipée d’internet à tarif prohibitif que pour 3,4% des foyers. Même si le wifi public payant commence à être proposé dans des espaces publics, la plupart des cubains ne savent pas se servir d’internet et encore moins créer et gérer ses annonces sur AirBnb.

Le ministère cubain du Tourisme espère un million de touristes supplémentaires chaque année, en plus des trois millions actuels. Une hausse que le parc hôtelier très restreint ne pourra pas absorber. Airbnb a donc toute la latitude pour s’implanter et devenir rapidement le numéro un du séjour touristique sur l’Île.

Début avril, le site proposait 1000 logements, 40 jours plus tard, l’offre a doublé. Pour réaliser les mêmes chiffres à Berlin, il a fallu 3 ans à la startup américaine…

En juillet, pour célébrer la réouverture des ambassades, le site a même offert les frais de réservation pendant une semaine à toutes celles et ceux qui se rendraient à La Havane.

cuba

De plus seuls les grands hôtels prennent les paiements par cartes Visa et Mastercard. Les touristes doivent donc payer en espèces tout autre type de logement. Une contrainte que la plateforme de réservation peut supprimer avec le paiement en ligne à l’avance. Airbnb versant ensuite la somme convenue aux familles qui louent leur Casa Particular. Pour ce service, la firme américaine s’est associée avec un intermédiaire de paiement basé en Floride selon Bloomberg.

Sur place AirBnb s’est associée à des agences de locations cubaines qui proposent ces casas particulares, un système de location de « maisons particulières », apparu en 1997 qui permet au cubains de louer des chambres aux touristes étrangers, moyennant le versement de 35 dollars par mois par chambre et 10 % du prix de chacune de ses locations au gouvernement cubain.

Le gouvernement cubain a depuis promis de connecter à internet la moitié des foyers cubains d’ici 2020, permettant ainsi à d’autres grands groupes de la nouvelle économie (IDT Domestic Telecom, Netflix, JetBlue et American Express proposent leurs services depuis peu) de s’implanter sur l’Île ces prochaines années afin que les habitants rattrapent leur retard économique sur le reste du monde très rapidement.