Êtes-vous un(e) vrai(e) hyperactif ?

Êtes-vous un(e) vrai(e) hyperactif ?
Êtes-vous un(e) vrai(e) hyperactif ?

L’hyperactivité est aujourd’hui très répandue dans notre société. Entre la vie professionnelle et la vie de famille, la nécessité d’être au top tout le temps, de ne jamais déconnecter et d’assurer en permanence, chacun a en soi une part d’hyperactivité à son corps défendant.

Pourtant il existe une minorité, souvent invisible au premier coup d’œil, mais facilement identifiable après quelques échanges, de vrais hyperactifs, qui vivent ainsi depuis toujours.

Voici quelques traits communs aux vrais hyperactifs dans lesquels vous vous reconnaitrez peut-être :

  • vos pensées vont plus vite que vos paroles et vous coupez des mots dans vos conversations pour « avoir le temps » de dire tout ce que vous pensez le plus rapidement possible. Vous parlez aussi très vite sans vous en rendre compte et vous coupez même la parole de vos interlocuteurs.
  • Vous êtes capables de faire en une journée ce que le commun des mortels accomplit en 2/3 jours : journée de travail, enfants, ménage, cinéma, sport, courses, réseaux sociaux, tv… Et dormir. Le tout en 24h.
  • Vous épuisez votre entourage qui rêve d’appuyer sur le bouton « pause ». Vous êtes une vraie tornade partout où vous passez, même si vous essayez de vous contenir et de paraitre « normal ». Vous voyez dans le regard des autres qu’ils se demandent « comment vous faites ».
  • Vous avez du mal à supporter ceux qui ne vont pas aussi vite que vous, qui ne vont pas droit au but, qui ne trouvent pas la solution au problème en 3 min, qui tournent autour du pot et qui vous font perdre votre temps.
  • Vous avez du mal à n’avoir qu’une seule activité. Même une seule entreprise, c’est pour vous du relâchement. Vous n’hésitez pas à gérer en plus de votre startup, une activité bénévole, du mentorat, l’organisation de rencontres entre confrères, etc…
  • Vous vous ennuyez très vite. D’autant plus si l’activité ne vous intéresse pas. Vous pouvez alors soit avoir votre esprit qui vagabonde sur ce que vous avez à faire après, soit sortir discrètement un livre alors que personne ne vous voit, soit devenir odieux et vous lever, partir en claquant la porte.
  • Toutes les activités de la vie quotidienne que tout le monde fait « parce qu’on n’a pas le choix » vous ennuient et ne vous intéressent pas, car elles ne vous apportent rien. Comme faire ses courses, son repassage, aller chez le médecin pour une visite de routine, prendre rdv aux impôts, etc..
  • Vous avez des gros moments d’angoisse dès que vous avez 10 minutes vides. Quand votre train est en retard, quand vous avez fini votre travail, quand vous attendez vos enfants à la sortie de l’école. C’est un moment où en quelques minutes vous pouvez avoir l’impression que votre vie est vide et inutile et déprimer.
  • Vous pouvez être invivable pour votre famille, vos employés, vos associés qui ne vous comprennent pas, vous trouvent usant, désorganisé, pas structuré, stressant et ne soufflent qu’une fois que vous avez fermé la porte.
  • Vous avez une tension intérieure en permanence qui vous met en éveil ou sur vos gardes dans toute situation. Vous ne vous accordez aucun répit, aucun relâchement, vous bouillonnez, parfois votre cerveau semble en surchauffe tellement vous réfléchissez à toute allure.
  • Le soir vous avez en alternance soit du mal à vous endormir car vous êtes en tension et votre cerveau continue à travailler, soit vous écrouler dans votre lit et vous endormir tout habillé en 30 secondes tellement vous êtes épuisé.
  • Vous voulez faire tout tout de suite et surtout finir les activités avant même des avoir commencer. Tout ce qui est long à réaliser vous angoisse, vous savez d’avance que nous ne tiendrez pas la distance et que vous lâcherez avant la fin quelque soit le prix à en payer.

L’hyperactivité est la plupart du temps bien vécue par celle ou celui qui vit ainsi depuis toujours. C’est plus pour l’entourage que fréquenter un hyperactif peut être angoissant ^^ Autres risques, ce sont les troubles de santé : hypertension, blessures, stress, dépression lorsque l’hyperactif n’arrive pas à s’insérer dans la société et se sent incompris, voir rejeté.

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait non exhaustif, vous pouvez soit continuer ainsi si cela ne vous pose aucun problème, soit avoir recours à des médecines alternatives telles que méditation de pleine conscience, hypnose, pilates, streching, sophrologie, qui vous permettront de lâcher prise et de vous détendre. Même si votre hyperactivité ne disparaitra pas, vous la vivrez mieux.