« Le e-commerce ne doit pas devenir la chasse gardée d’Amazon, Google Shopping et AliBaba » – Patrick Robin

"Le e-commerce ne doit pas devenir la chasse gardée d’Amazon, Google Shopping et AliBaba" - Patrick Robin
"Le e-commerce ne doit pas devenir la chasse gardée d’Amazon, Google Shopping et AliBaba" - Patrick Robin

Dernièrement Patrick Robin – 24h00.fr, France Digitale, Avolta Partners sont à son actif entre autres au cours de sa carrière – a annoncé le lancement d’Easy Life Premium, une solution proposant la livraison gratuite et les retours sans frais à tous les abonnés chez les sites partenaires. Un moyen de fidéliser les clients des sites ecommerce et d’augmenter le taux de conversion.

Les frais de port sont souvent un frein à l’achat en ligne, surtout pour les acheteur(se)s frénétiques qui à terme privilégient les géants du ecommerce proposant la livraison et les retours gratuits. Une concurrence face à laquelle la majorité des ecommerçants français ne peuvent pas lutter faute de marge suffisante sur leurs articles.

Easy Life Premium, en mutualisant les coûts, veut permettre aux ecommerçants de faire profiter leurs clients​ de la livraison et des retours sans frais pour un abonnement de 49 euros par an chez tous les marchands membres du réseau, sans limitation du nombre de commandes, et sans montant minimum d’achat.

Une offre venue directement concurrencer Amazon Premium, un programme qui permet aux membres de bénéficier de la livraison en 1 jour ouvré gratuite pour toutes leurs commandes pour un abonnement annuel de 49€. L’offre propose aussi le stockage gratuit et illimité des photos, le partage des avantages de livraison avec deux proches et des milliers d’ebooks Kindle à emprunter gratuitement.

Aux USA Amazon.com Inc. Prime loyalty program -livraison en deux jours- est proposé depuis 10 ans, le tarif est à 99$ – il donne aussi accès à un catalogue de films et séries en streaming – et selon une étude du cabinet américain Millward Brown Digital, le taux de conversion des membres serait de 74%, contre 13% pour les non-membres. A comparer avec les 3,32% de taux de conversion des ecommerçants du Internet Retailer Top 500 Guide.

Nous avons voulu en savoir plus avec Patrick Robin :

patrick robin

Pourquoi communiquer sur un projet qui ne sera disponible qu’à la fin de l’année ?

C’est une communication uniquement B2B qui cible la profession et notamment les marques et les marchands. Une façon pour nous de préparer le terrain et d’informer l’écosystème. La clé du succès de ce projet repose sur l’offre (les marques) et l’agilité d’exécution… Pour aller vite on communique vite !

Combien y a t-il de marchands ayant souscrit à l’offre pour le moment ?

Depuis que nous avons annoncé ce lancement une dizaine de marchands nous ont spontanément contactés. Nous espérons fédérer une cinquantaine de marques et marchands au lancement. Nous ne communiquerons sur les enseignes qu’au moment de l’ouverture du service…

Depuis que nous avons annoncé ce lancement une dizaine de marchands nous ont spontanément contactés

Quelle sera la rentabilité pour les emarchands qui souscriraient à Easy Life Premium ?

Il sera sans doute très différent d’un marchand à l’autre. L’ARPU (Average Revenue Per User ou chiffre d’affaires mensuel moyen réalisé par une entreprise avec un client) des membres Amazon Premium par exemple est 2 fois supérieur aux clients non membres avec un nombre de paniers deux fois supérieur et un panier moyen de 5,6% plus élevé.

Si nous contribuons à augmenter le repeat business de 15 ou 20% pour un marchand sur notre communauté Easy Life Premium et si nous tenons compte des frais marketing économisés à la fois d’acquisition mais également du rachat permanent de ses propres clients via Google, le retargeting, le cashback ou l’affiliation… cela devrait être particulièrement rentable pour les marchands et au pire indolore tout en proposant un meilleur service à leurs clients

Les marchands aujourd’hui rétrocèdent 12 à 20 % de leur CA aux places de marché pour profiter de leur audience. Easy Life Premium apportera aux marques et aux marchands une audience constituée de clients ayant une fréquence d’achat très supérieure à la moyenne pour un coût très inférieur, la différence étant finalement rendue en pouvoir d’achat à leurs propres clients via les frais de port offerts.

Easy Life Premium apportera aux marques et aux marchands une audience constituée de clients ayant une fréquence d’achat très supérieure à la moyenne pour un coût très inférieur

Peut-on VRAIMENT concurrencer Amazon ? Et faut-il VRAIMENT le faire ?

Je ne sais pas si on peut mais en tout cas on se doit d’essayer de jouer avec les mêmes armes dans le cadre d’une concurrence loyale.

Le e-commerce ne doit pas devenir la chasse gardée d’Amazon, de Google Shopping et d’AliBaba. Les marchands européens doivent innover mais n’avoir aucun complexe à copier les bonnes pratiques.

Le e-commerce ne doit pas devenir la chasse gardée d’Amazon, Google Shopping et AliBaba

Est-ce que l’avenir du ecommerce se trouve sur comment contrer Amazon ?

L’avenir du Ecommerce se joue sur bien des plans… jouer avec les mêmes règles du jeu (financement, fiscalité…), avoir un marché unique du digital au niveau européen (fiscalité, droit à la consommation, transport…)… amélioration de l’offre, de la supply chain, du service client, du CRM, des stratégies omnicanal…etc

Comment voyez-vous l’avenir du ecommerce en France prochainement ?

Je le vois… européen !

1 Comment

  • Bastien dit :

    Bjr,

    Initiative très intéressante. Effectuant au moins 50% de mes achats en ligne (hi tech, chaussures, vetements, …), mes habitudes de consommateurs changent depuis qq mois. Là où Amazon représentait presque mon unique magasin d’approvisionnement, notamment par la confiance que j’avais ds son SAV et son site, cette confiance décline totalement aujourd’hui à cause de la multitude de vendeurs peut scrupuleux qui y foisonnent.

    Ainsi, je passe quasi exclusivement maintenant par ldlc ou materiel.net pour mes achats hi tech, quitte à payer un peu plus, mais avoir une confiance totale ds le marchand et le produit que je vais recevoir.

    Je conseille à mes clients qui se lancent sur internet de mettre un budget conséquent dans le support, le SAV, l’assurance, la réassurance. Ds le ecommerce comme ds le commerce brickmortar, un nouveau client coûte plus cher qu’un client régulier.

    Dc, peut on concurrencer Amazon, je pense que oui, sur une niche de métier où on est très bon, avec des prix bien placés et où on peut acheter les yeux fermés en se disant que tt se passera bien et que si ça se passe mal (colis perdus, …), ça se passera quand même bien à la fin (remboursement rapide, solution proposée, …).

Comments are closed.