Les français auraient moins envie d’entreprendre

Les français auraient moins envie d'entreprendre
Les français auraient moins envie d'entreprendre

Selon le baromètre de la société de capital-investissement Idinvest en partenariat avec Le Figaro, réalisé par Viavoice en octobre et sorti ce dimanche, les français aurait moins envie d’entreprendre qu’il y a un an : 30% d’entre eux seraient partants, contre 37% en 2014. La France se retrouve loin derrière la Grande-Bretagne où 44% des britanniques souhaitent créer leur entreprise et surtout de l’Allemagne, où 56% des allemands pensent lancer une entreprise un jour.

Plusieurs facteurs expliquent cet écart, dont la conjoncture économique et sa perception à long terme : seuls 13% des français pensent que la conjoncture économique de la France est favorable à la création d’entreprise, contre 57% des allemands et 29% des anglais, alors que la croissance de leur pays est l’une des meilleures en Europe. Signe que selon les pays l’envie d’entreprendre ne puise pas ses origines dans les mêmes faits.

Les français quant à eux pensent innovation quand on leur parle création d’entreprise : les opportunités offertes par l’évolution des modes de vie et de consommation sont considérées comme un atout par 63% des personnes portées vers la création d’entreprise en France, contre 45% au Royaume-Uni et 40% en Allemagne.

Ce serait peut-être à ce niveau que le faible chiffre trouve sa source : pour créer il faut innover est un leitmotiv qu’on retrouve souvent dans les écosystèmes entrepreneuriaux français, que ce soit les incubateurs, les médias, les réseaux d’accompagnement. En dehors de l’innovation, inutile de créer un business qui « existe déjà » pourrait-on généraliser. Ce qui place la barre très haut pour se lancer, car tout le monde n’est pas un futur Mark Zuckerberg ou Frédéric Mazella…