« Pour avoir plus de diversité dans la tech, il faut que tout le monde y travaille, femmes et hommes » Ludwine Probst, Data Engineer

"Pour avoir plus de diversité dans la tech, il faut que tout le monde y travaille, femmes et hommes" Ludwine Probst, Data Engineer
"Pour avoir plus de diversité dans la tech, il faut que tout le monde y travaille, femmes et hommes" Ludwine Probst, Data Engineer

Le monde de la tech est traditionnellement un milieu très masculin. Peu de femmes font le choix de devenir développeuse, ingénieur, data scientist ou autre. Un phénomène qui tient à l’éducation qui pousse les jeunes filles à aller vers des études littéraires, ou des métiers réservés aux femmes comme infirmière ou sage-femme, ou parfois dans la recherche biologique, mais rarement vers les écoles d’ingénieur où elles sont très faiblement représentées.

Par la suite les remarques et comportement sexistes découragent plus d’une femme à poursuivre leur carrière dans le milieu numérique. Un secteur pourtant novateur qui devrait être le premier à encourager la diversité…

Ludwine Probst, une Data Engineer, investie pour la promotion des femmes dans le numérique et le code à travers l’association Duchess France durant 3 ans, puis aujourd’hui dans la branche parisienne de Ladies Who Code , nous donne sa vision du phénomène tirée de son expérience. Ludwine est partie pour plusieurs mois à la rencontre des femmes du numérique en Asie. Son voyage qui l’a mené du Népal au Cambodge où elle est actuellement, est à suivre sur son blog, de startups week-end en réseaux de codeuses, les choses semblent bouger beaucoup plus vite en Asie !

ludwine probst

On dit souvent qu’il y a peu de femmes dans la tech, est-ce une réalité ? Est-ce partout pareil ?

Le milieu de la tech est très large et couvre des métiers différents (suivant les définitions des gens) : développeurs front / back / mobile / full-stack / web, graphistes, intégrateur, graphiste, entrepreneur… Par exemple en France dans le domaine de l’informatique, autour de 10% des développeurs sont des femmes. Et selon les derniers chiffres des écoles d’ingénieur / IUT / universités, la filière informatique peine à attirer les femmes avec des pourcentages stables.

Cette tendance s’observe dans beaucoup de pays européens ou encore aux États-Unis. En revanche en Chine, Malaisie, Inde ou encore en Tunisie, l’informatique semble avoir autant de succès chez les hommes que chez les femmes.

De témoignages de personnes venant de ces pays j’ai entendu plusieurs choses :

  • le métier de développeur est décrit comme un métier “d’intérieur”, sous-entendu compatible avec le fait pour une femme de gérer maison et enfant
  • le domaine de l’informatique est décrit comme un domaine qui recrute énormément et apparaît donc comme un chemin idéal pour des femmes qui veulent s’émanciper et trouver un travail

En Asie, le domaine de l’informatique apparaît comme un chemin idéal pour des femmes qui veulent s’émanciper et trouver un travail

As-tu déjà eu à subir de la discrimination, du sexisme ? Quel est ton avis sur cette question ?

Oui je suis confrontée régulièrement au sexisme, ordinaire ou non.

La réflexion la plus marquante est celle d’un commercial qui m’avait dit pour me rassurer (je suppose) avant un entretien chez un client “ne t’inquiète pas, t’es une femme donc t’auras pas trop de questions techniques”…

Plus récemment lors d’une conférence pour développeurs, j’ai fait face à un classique pour beaucoup de femmes dev : être face à un dev qui s’adresse à nous comme si on n’y connaissait rien en tech parce qu’on est une fille, donc une RH ou commerciale, mais pas une dév. Cette situation qui se répétait un peu trop souvent à mon goût m’a donné envie de me faire un t-shirt spécial conf’ avec une la mention explicite “I am a developer and it is une true story”.

Enfin je pense qu’il est important de souligner que le sexisme concerne tout le monde !! Certaines femmes ont des propos sexistes envers d’autres femmes et alimentent le sexisme ordinaire. Et puis même si on n’en parle pas trop, je note aussi du sexisme envers les hommes. Pour exemple je me souviens d’une femme dev elle aussi, qui pour me “rassurer” sur une intervention que je préparais pour un média en live : “tu n’auras qu’à faire ton joli sourire et tout se passera bien”… Là où je m’attendais à un soutien sur mon discours, la pertinence de mes remarques, son approche a été de me cantonner à un “souris, sois belle et ça ira”. Déception de voir que le sexisme envers des femmes s’invite aussi chez les femmes…

Certaines femmes aussi ont des propos sexistes envers d’autres femmes et alimentent le sexisme ordinaire

Comment se fait-il qu’encore aujourd’hui, en occident tout du moins, les femmes ont acquis tous les droits, mais elles n’arrivent pourtant pas à aller là où on ne les attend pas, comme dans la tech ?

Ces dernières années j’ai participé à plusieurs forum avec des collégiennes et lycéennes. Je leur ai demandé pourquoi elles n’envisageaient pas de carrière dans l’informatique.

Et des types de réponses, toujours les mêmes sont apparues :

  • développeur informatique : “on voit pas trop ce que c’est comme métier concrètement. Les médecins on en voit tous les ans donc on voit bien ce qu’ils font. Mais l’informatique… c’est rester devant un ordinateur toute la journée, ne pas trop parler avec les gens.” Les métiers tech restent encore trop mystiques je pense. Les gens ont l’image de ce qu’il voient dans les séries ou TV : des commandes incompréhensibles, avec des écrans noirs où des lignes défilent…
  • des stéréotypes persistent : beaucoup pensent que pour se lancer dans l’informatique il faut avoir commencé très jeune, à l’adolescence. Un peu comme si l’informatique il fallait en être passionné dès le plus jeune âge pour en capter le sens, et y prendre du plaisir. Commencer à 18 ans une fois le bac en poche c’est trop tard, car il y aura trop de choses à rattraper. C’est vraiment une idée qui revient quasiment à chaque fois !

Les métiers tech restent encore trop mystiques

Pourquoi les femmes sont elles moins payées que les hommes dans la tech ? D’où vient cette « norme » ?

Je n’ai pas trop vu de différence de salaire en informatique à vrai dire, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Je ne pense pas qu’on puisse parler de “norme”. Qui dit salaire dit négociation, et donc dans un sens, une forme de jeu où chacune des deux parties doit poser ses cartes, se défendre, mettre en avant les plus et les moins pour en tirer au final l’avantage.

Je crois que les femmes sont bien moins préparées pour ce jeu. La société et l’éducation les y préparent moins que les hommes. Une femme aura plus tendance à attendre qu’on reconnaisse son travail et qu’on l’augmente en conséquence, là où il me semble qu’un homme ira directement négocier même si son travail n’est pas extraordinaire.

Ensuite je n’ai pas d’enfants, mais j’ai entendu plusieurs femmes évoquer des soucis dans leur carrière suite à des grossesses.

Une femme aura plus tendance à attendre qu’on reconnaisse son travail et qu’on l’augmente en conséquence

Quel est ce « plafond de verre » dont on parle, dans la réalité ?

Le plafond de verre m’évoque le fait de se mettre des barrières à soi-même. Je pense qu’il peut venir de notre éducation ou encore de la place des femmes dans notre société. Par exemple lorsque j’étais enfant et pendant toute mon adolescence, j’ai toujours entendu dire que les hommes étaient fait pour les matières scientifiques et en particulier les maths, et les femmes pour les études littéraires. Ces fausses vérités ont certainement pu aider des jeunes filles à s’auto-convaincre qu’elles ne pouvaient pas réussir en maths. Des études ont d’ailleurs montré ces phénomènes.

Les réseaux de femmes, est-ce une avancée, ou une stigmatisation ?

Je comprends que certains puissent y voir une stigmatisation, mais je pense que les réseaux de femmes sont nécessaires lorsqu’il y a un vrai déséquilibre comme c’est le cas aujourd’hui. Je pense aussi qu’ils n’ont pas vocation à perdurer. L’idée est plutôt de créer une dynamique et un engouement vers les filières techniques pour que les femmes s’approprient ces domaines. J’espère que dans 5 ans ils n’existeront plus, ou du moins avec des ambitions et messages différents d’aujourd’hui.

Pourquoi ne rejoignent-elles pas les réseaux mixtes ?

C’est une question très intéressante. La plupart des réseaux que je connais dans la tech sont mixtes, avec plus ou moins d’hommes. Je suis convaincue que pour avoir plus de diversité dans la tech, il faut que tout le monde y travaille, femmes et hommes. Après, plusieurs expériences tendent à montrer qu’un environnement très féminin, voir 100% féminin par exemple lors de cours de code a un effet très positif sur les femmes présentes : elles se sentent plus en confiance, osent plus poser des questions, se sentent moins jugées et au final apprennent mieux. C’est par exemple ce qui est fait par les RailsGirls.

Les femmes ne seraient elles pas responsables de ces « inégalités » ?

Je pense que les femmes jouent effectivement un rôle dans leur situation et leur positionnement actuel.

Quels sont les rôles modèles aujourd’hui qui font bouger les choses ?

Dans le domaine du code, je suis assez fan de Jessica Frazelle, développeuse US pour docker, un projet open-source et speakeuse de renommée internationale. C’est un rôle modèle car elle a su s’imposer et être respectée dans le milieu des dev.

Sinon je suis toujours très admirative des femmes qui se reconvertissent avec succès dans l’informatique après parfois 10 ou 15 ans passés dans un domaine très différent. Et pour finir j’aimerais saluer le travail de certains hommes développeurs qui s’investissent activement pour la diversité dans la tech et assument leur féminisme. J’en croise de plus en plus. Ces hommes sont essentiels pour faire bouger les mentalités et sont pour moi des rôles modèles !


Pour aller plus loin…

  • Le livre

Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite !

Vous pouvez vous offrir mon livre Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite ! Manuel inspirationnel à destination des (futurs) entrepreneurs en cliquant sur Acheter !