La digitalisation des TPE, ce n’est pas pour maintenant

La digitalisation des TPE, ce n'est pas pour maintenant
La digitalisation des TPE, ce n'est pas pour maintenant

American express vient de publier une étude sur la digitalisation des patrons de TPE, et on est loin de la révolution numérique tant espérée depuis plusieurs années.

Les patrons de TPE sont certes très largement équipés d’ordinateurs (87%), mais 6 sur 10 n’ont pas de site internet et parmi eux, seuls 3 sur 10 proposent une plateforme de e-commerce. Des petits patrons qui utilisent principalement des services en ligne pour la gestion de leur entreprise (59%).

La dématérialisation des moyens de paiement n’est pas encore à l’ordre du jour : le chèque reste le principal moyen de paiement des clients des TPE (89%). Ils utilisent encore très largement les chèques pour payer leurs fournisseurs (79%) mais ont aussi recours aux virements (74%).

L’utilisation des réseaux sociaux est elle aussi encore limitée chez les patrons de TPE : le plus utilisé est Facebook avec 37% d’utilisateurs. Mais seuls 18% d’entre eux utilisent LinkedIn et 12% Viadeo. Twitter, ne séduit que 9% d’utilisateurs. Des réseaux sociaux utilisés pour faire majoritairement de la publicité en ligne (55%). S’ils sont 20% à déclarer le faire souvent, ils sont 27% à ne le faire que de temps en temps. En dehors de la publicité, les autres utilisations sont plus limitées : 29% les utilisent pour de la veille concurrentielle, 25% pour la prospection commerciale, 23% pour l’obtention de recommandation et uniquement 9% pour le recrutement de collaborateurs.

Révolution digitale TPE

Etude réalisée par Opinion Way, par téléphone du 26 février au 1er mars 2016 auprès d’un échantillon de 506 patrons de TPE, représentatifs des TPE françaises, et constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de taille d’entreprises et de secteur d’activité, après stratification par région d’implantation.