« Avoir un diplôme n’est pas la clef pour réussir en tant qu’entrepreneur » Aline, fondatrice de Inspiré et créé

"Avoir un diplôme n'est pas la clef pour réussir en tant qu'entrepreneur" Aline, fondatrice de Inspiré et créé
"Avoir un diplôme n'est pas la clef pour réussir en tant qu'entrepreneur" Aline, fondatrice de Inspiré et créé

Aline, c’est un couteau Suisse de l’entrepreneuriat : touche à tout, n’hésitant pas à tout changer pour une nouvelle activité, autodidacte dans la plupart de ses projets, elle est à la fois graphiste-illustratrice, créatrice de bijoux fantaisie et de décorations poétiques, elle tient aussi un blog sur l’entrepreneuriat. Son credo ? Suivre son intuition, faire confiance à la vie et toujours positiver !

Son site à découvrir : Inspiré et créé.

Zoom sur l’univers d’Aline :

aline-inspire-cree

Quel est votre niveau d’études ? Pourquoi avoir arrêté si tôt ?

Je sors d’un diplôme de bac littéraire et j’ai ensuite été en licence informatique et licence de littérature que j’ai toutes les deux décidé d’abandonner par manque d’intérêt. Je déprimais durant ces cours et j’étais perdue dans ma voie professionnelle qui ne collait pas à ma vision de la vie idéale. J’ai décidé de tout stopper pour faire une année sabbatique afin de réfléchir sur ce que je voulais faire dans ma vie. C’est ainsi que j’ai connu le monde de l’entrepreneuriat.

Que faisaient vos parents et comment ont-ils pris votre choix de ne pas poursuivre vos études ?

Mon père est un ouvrier technicien – électronicien et ma mère est femme au foyer et s’occupe de ma grand-mère à domicile, rien de bien waoh-waoh. Du coup, lorsque j’ai décidé de devenir entrepreneur, ma mère a paniqué ainsi que tous les membres de ma famille : les tatas, tout ça… Notre génération a toujours été dans la case : métro-boulot-dodo et je suis la seule à être sortie de ce cadre et c’est donc normal qu’ils prennent la flippette. « Et t’as pensé à l’argent ?» , « Va prendre un vrai boulot » (oui, parce que ce que je fais de mes journées, c’est du glandouillage apparemment), « tu veux pas avoir une belle maison plus tard », etc, etc, ils m’en ont fait voir de toutes les couleurs mais heureusement pour ma santé mentale, ça s’est adouci aujourd’hui.

Lorsque j’ai décidé de devenir entrepreneur, ma mère a paniqué ainsi que tous les membres de ma famille

Quel a été votre parcours professionnel avant de créer votre entreprise ?

Je n’ai fait que des petits jobs par-ci et par-là comme du baby-sitting et femme de ménage, rien de bien extravaguant et de très poussé comme vous le voyez.

Le fait de ne pas avoir fait d’études vous a t-il handicapé dans votre carrière ?

Pas vraiment, enfin, j’ai peut-être moins d’expérience que ceux qui ont fait des études mais aujourd’hui avec Internet et les formations en ligne, on peut apprendre énormément de chose en autodidacte ! Je n’ai pas de diplôme à afficher sur les murs mais je ne me considère pas comme étant moins qualifiée que ceux qui sortent d’une école !

Je n’ai pas de diplôme à afficher sur les murs mais je ne me considère pas comme étant moins qualifiée que ceux qui sortent d’une école

Qu’est ce qui vous a motivé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

La passion, l’envie de vivre une vie qui me correspond et la liberté. J’aime gérer mon emploi du temps comme bon me semble et diriger mon entreprise moi-même selon mes valeurs sans avoir quelqu’un qui me dise quoi faire. Mon entreprise est devenue une part de moi-même et j’aime prendre le temps de la nourrir chaque jour pour la faire grandir.

Comment vous êtes-vous formée pour apprendre à gérer une société ?

Tout en autodidacte avec les articles sur Internet et les formations en ligne ! Internet est une vraie mine d’or d’informations : la comptabilité, le marketing, le branding, la création de produits et des services, cela s’apprend assez facilement, on a juste besoin de motivation et de patience car même si on sait comment gérer une entreprise, cela peut prendre du temps pour que celle-ci fleurisse.

Avez-vous ressenti une différence avec celles et ceux qui sortaient d’une école de commerce/ingénieur ? Comment l’avez-vous vécu ?

Je ne connais personne qui sort d’une école de commerce/ingénieur, du coup, ben je ne sais pas vraiment si nos méthodes sont différentes / plus efficaces ou non…

Avez-vous l’impression que vous avez du faire beaucoup plus vos preuves que ceux qui avaient des bac + 5 ?

J’ai plus l’impression de chercher à faire mes preuves à l’égard de ma famille qui me considère comme différente des autres parce que je n’ai pas de diplôme spécifique. Néanmoins, j’ai lu des articles de témoignages de personnes ayant de supers diplômes de dingues et qui se retrouvent caissière de supermarché ou au chômage donc je sais qu’avoir un diplôme n’est pas la clef pour réussir en tant qu’entrepreneur et que chaque chemin est différent.

Avoir un diplôme n’est pas la clef pour réussir en tant qu’entrepreneur

Pensez-vous que l’entrepreneuriat est aujourd’hui un ascenseur social en France ? Permet t-il de gommer les inégalités ?

Je pense que oui, l’entrepreneuriat permet de grimper un certain « ascenseur social ». Ce statut devient de plus en plus connu et de nombreuses personnes rêvent de monter leur propre entreprise. Pour gommer les inégalités… je ne sais pas vraiment en fait, il y a toujours des préjugés et des inégalités qui se transfèrent dans d’autres domaines…

Pensez-vous qu’il s’agit d’une spécificité française ou générationnelle ?

Un peu des deux, je pense. Nous avons de la chance de vivre dans un pays libre qui autorise la création d’entreprise, ce qui n’est pas toujours le cas dans certains pays dont la société est condamnée à vivre selon un modèle particulier.
La génération Y aide également, de plus en plus de jeunes aujourd’hui osent créer leur propre entreprise et se lancer dans une voie différente que l’école a l’habitude de nous montrer…

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui a arrêté ses études et qui voudrait se lancer ?

Se lancer ! Beaucoup n’osent pas se lancer parce qu’ils ne connaissent rien, parce qu’ils n’ont pas confiance en leurs projets, parce que leur entourage trouve pas ça correct, etc… Le premier pas est le plus difficile donc vous voulez vous lancer, lancez-vous… et pas d’excuse ! =)

Le premier pas est le plus difficile donc vous voulez vous lancer, lancez-vous… et pas d’excuse ! =)

Quel type d’entrepreneur êtes vous ? Qu’est ce qui fait votre force ?

Je suis une entrepreneure qui rêve en grand avec toujours des projets en tête en cours de réalisation ou à réaliser et un carnet rempli d’idées. J’ai envie d’inspirer et d’encourager les gens à suivre leurs rêves que cela soit de lancer leur propre entreprise, un voyage ou d’autres projets qui les tiennent à cœur.

Ma force ? La positive attitude ! Je crois aux pouvoirs de l’esprit qui fait que lorsqu’on a la foi en un rêve et qu’on se motive pour le réaliser, ce rêve finit par se manifester à la réalité. J’ai également confiance en la vie et en l’univers qui sait ce qui est bon pour moi et qui m’envoie toujours sur le meilleur chemin pour moi tant que je suis mon intuition, ce qui fait que je sais tirer une leçon positive des mauvais événements qui peuvent survenir et rebondir ensuite sur mes pattes, prête à continuer à contribuer au monde… à ma façon !

Je crois aux pouvoirs de l’esprit qui fait que lorsqu’on a la foi en un rêve et qu’on se motive pour le réaliser, ce rêve finit par se manifester à la réalité

Quelle est votre définition de la réussite ?

Si je me couche le soir en étant satisfaite de ma journée alors c’est déjà une réussite en soi. =) Plus concrètement, si je suis heureuse dans mon entreprise, dans mes relations, ma santé et mes projets perso alors là, j’aurais réussi ma vie !