Malgré tout, la France va bien

Malgré tout, la France va bien
Malgré tout, la France va bien

Depuis près d’un an maintenant, et surtout depuis quelques mois, on entend parler dans cette présidentielle que de France d’en bas, Français oubliés, territoires abandonnés, chômeurs, travailleurs spoliés par le grand capital, France qui souffre en silence, échec, galères, misère… Et j’en oublie. un discours ultra-misérabiliste sur la France et les Français qui seraient au fond du gouffre, de la part de candidats qui ont certainement oublié qu’il y a aussi une France qui réussit, espère, travaille, est heureuse, fait preuve d’optimiste et aimerait aussi qu’on parle d’elle parfois. Pas uniquement sur BFM Business et dans Les Echos.

Il est vrai, en ce moment, avec près de 6 millions de chômeurs, un taux de pauvreté croissant, une crise de valeurs, sans oublier les attentats et la crise migratoire, il est très difficile de dire que nous, ça va bien. Au risque de passer pour un prétentieux aveuglé par sa propre réussite, coupé de la réalité. D’une élite. D’un profiteur du système. C’est MAL d’aller BIEN aujourd’hui. Ou c’est ce qu’on aimerait nous faire croire. Car personnellement, même si je n’oublie pas tout ce qui ne va pas, je vois énormément de gens qui se battent chaque jour pour faire de leur vie, et même de celle des autres, une réussite. Pas forcément financière, mais pour se sentir bien sans sa tête et épanoui. Être heureux tout simplement, de profiter des petits bonheurs de la vie, de tendre la main à ceux qui en besoin, de créer des entreprises et des emplois, de s’acheter un appartement ou de partir en week-end, de s’offrir un verre en terrasse au soleil, de regarder un match de foot entre amis ou faire un pique-nique avec ses enfants.

Tout cela, on a l’impression que cela a été complètement occulté dans la campagne présidentielle : tous ces français qui vont bien et aiment leur vie. Avec ses hauts et ses bas, ses problèmes et ses joies, ses moments de doute et d’euphorie. Ce n’est pas étonnant que la France soit toujours classée parmi les pays les plus déprimés tellement il y a un consensus sur le fait que « la France va mal » ! Une rhétorique martelée par les journalistes, chroniqueurs, politiques, responsables d’ONG, etc… Mais tout comme on leur reproche de ne pas connaitre la vraie France, tellement éloignée des paillettes parisiennes, il y a une France qui se bouge, qui est heureuse, qui ne rêve pas de changer le monde ou la société, qui se contente de ce qu’elle a sans courir après des chimères et qui aimerait parfois recevoir un peu de lumière. ne serait-ce que pour montrer à ceux qui souffrent qu’il y a une lumière au bout du tunnel, quoiqu’il arrive, tant qu’on se donne les moyens d’avancer, sans se lamenter sur son sort, et sans attendre qu’un candidat providentiel fasse des miracles.

C’est triste finalement de ne toujours voir que le côté négatif et sombre de notre pays. Un pays qui s’en sort mieux que bon nombre d’autres États où la pauvreté et la précarité sont nettement supérieures, bien cachées derrière des chiffres de plein-emploi qui font rêver tous les politiques français, avec un système de santé qui permet l’accès aux soins à tous quoiqu’on en dise depuis des années, avec une liberté d’expression et de choix de vie sana pareil dans notre Histoire, avec une justice et une police qui nous protègent malgré de récentes bavures, avec un système de solidarité qui laisse peu de gens sur le carreau, même si chacun a toujours peur de se retrouver à la rue, sans oublier de nombreuses aides pour les entrepreneurs, un tissu associatif qui permet à chacun de donner de son temps ou apprendre plein de nouvelles choses. La France est un pays qui a toujours fait rêver les touristes, penseurs et cinéastes du monde entier. Aussi bien pour sa liberté, ses paysages, son modèle social, son Made in France, sa culture, sa nourriture et tant d’autres choses, dont aucun candidat ou presque ne parle, préférant insister sur l’ immigration, la misère, le chômage, la désindustrialisation ou pire encore pour certaine (la faute d’accord est volontaire ! NDLR).

Mais soyons sûrs d’une chose, nous les Français moyens, oubliés ou pas, nous aimons notre vie, la France, les français et l’avenir. Nous continuerons à être heureux quelle que soit l’issue de cette élection présidentielle ! Aucun extrémiste, complotiste ou arnaqueur ne pourra nous ôter notre optimisme, notre confiance en un futur toujours meilleur et notre joie de vivre. Nous n’abandonnerons pas nos rêves et nos espoirs, nous poursuivrons notre action pour une France toujours plus belle.