Il faut savoir dire non pour laisser la porte ouverte aux opportunités

Il faut savoir dire non pour laisser la porte ouverte aux opportunités
Il faut savoir dire non pour laisser la porte ouverte aux opportunités

Lorsque vous décidez de vous lancer à votre compte, de changer de voie et d’explorer de nouveaux horizons professionnels, il n’est pas facile pour votre réseau de comprendre votre choix et surtout de l’assimiler. Vous risquez pendant de nombreux mois, parfois deux ou trois ans de continuer à recevoir des propositions concernant votre ancien job, ce qui risque de vous énerver (ils comprennent vraiment rien), de vous culpabiliser (je devrais peut-être accepter…), et de vous interroger sur vos propres choix (j’aurais peut-être pas du changer…).

Pourtant si vous avez fait ce choix après maintes réflexions, c’est certainement le bon pour vous. Le souci, s’il y en a un, c’est du point de vue de votre entourage qui vous mettait dans une petite case et qui n’a pas suivi le cheminement intérieur qui vous a amené à changer de domaine. Pour eux, vous faites toujours votre ancien job et accessoirement vous avez de nouvelles activités. Et puis vous le faites tellement bien, alors pourquoi arrêteriez-vous du jour au lendemain ? Et puis il faut bien vivre, payer ses factures et son crédit immobilier, donc vous ne refuserez pas ce contrat pensent-ils, même si ce n’est plus du tout ce qui vous intéresse.

Au fond de vous, la voix de la raison vous incite d’ailleurs à accepter cette offre, qui ne vous donne pas envie et ne vous fait pas rêver, même si cela rentre dans vos compétences et que c’est bien payé. Mais votre intuition vous encourage à refuser, car vous ne le sentez pas, vous ne voulez pas revenir sur vos choix et vous voulez aller de l’avant, vers la nouvelle vie qui vous attend.

Si vous êtes sûr(e) de vous, si vous savez que la nouvelle voie que vous avez choisie est la bonne, si c’est votre raison de vivre et si vous vous remémorer toutes les bonnes raisons qui vous ont fait quitter votre ancien job pour lancer cette activité, alors dites non et ne culpabilisez pas. Même si vous feriez du bon travail, et même si vous auriez un bon chèque en fin de mission.

Tout simplement, parce que tant que vous serez tiraillé(e) entre votre ancien et votre nouveau job, vous n’irez pas de l’avant, vous serez « entre deux », en « stand by » mais vous n’avancerez certainement pas vers ce qui vous tient à cœur. Imaginez si vous étiez consultant financier et que vous faisiez le choix de vous reconvertir dans le design de robot, comme Buddy, mais que vous continuiez d’accepter des contrats dans la finance, comment feriez-vous savoir que vous avez maintenant de nouveaux projets ? En regardant votre profil Linkedin, vos potentiels clients ou recruteurs ne verront que votre expérience de finance et pas de design, et personne ne vous proposera de job dans votre passion. Par contre vous continuerez de recevoir des offres dans le métier que vous ne souhaitez plus exercer.

A un moment, il faut faire un choix, il faut s’affirmer, dire qui vous êtes et ce que vous faites, afin que les autres adhèrent à votre projet et vous fassent confiance, qu’ils comprennent que vous êtes passé(e) à autre chose. Si vous, vous savez qui vous êtes, les autres auront cette image de vous et cesseront de vous faire des propositions qui ne vous intéressent plus. Évidemment, cela sera dur, car on ne vous proposera pas forcément un job de rêve immédiatement, et vous serez tenté(e) plus d’une fois de dire oui à cette mission bien payée, mais inintéressante. Mais souvenez-vous c’est le meilleur moyen pour que de belles occasions en accord avec votre nouveau projet professionnel vous passent sous le nez ! Comme on dit souvent : il faut savoir dire non, pour laisser la porte ouverte aux opportunités.