« Buddy va devenir un nouvel ami pour l’homme, situé entre un animal de compagnie et le smartphone » Nicolas Marquis co-designer du robot Buddy

"Buddy va devenir un nouvel ami pour l’homme, situé entre un animal de compagnie et le smartphone" Nicolas Marquis co-designer du robot Buddy
"Buddy va devenir un nouvel ami pour l’homme, situé entre un animal de compagnie et le smartphone" Nicolas Marquis co-designer du robot Buddy

Ova Design est l’agence qui a designé la version finale du robot Buddy, mis en vente sur Indiegogo ce mardi. 55 000$ ont été versés sur la campagne de crowdfunding en moins de 2h ! Créée en 2008 par Nicolas Marquis et Benjamin Sabourin, Ova Design a 150 projets à son actif.

Le robot Buddy, le petit dernier de la robotique made in France est le premier robot compagnon conçu pour le grand public. Lauréat en 2014 du concours de l’Innovation 2030, il est donc commercialisé depuis le 7 juillet 2015 en précommande entre au tarif de 499 dollars. Rodolphe Hasselvander, le co-fondateur de Blue Frog Robotics à l’origine de Buddy, voulait que les gens interagissent avec le compagnon. Il a tout misé sur le lien émotionnel pour créer de l’empathie chez l’humain afin qu’il le trouve mignon et sympathique. Avant Buddy, la start-up française souhaitait développer un robot beaucoup plus humanisé, un humanoïde d’1m65… plutôt mal accepté.

buddy1

Il a donc demandé à Ova Design d’imaginer une version commercialisable du robot, loin de l’humanoïde, pour palier à la peur de la déshumanisation, axée sur un objet « mignon », une identité forte, qui répondrait au marché du grand public. Le pari était de réaliser un produit à la fois ergonomique, intuitif et stylisé, adapté à un large public de consommateurs (enfants, séniors) en fonction de ses usages, notamment par sa taille et les matériaux utilisés, le tout à un coût accessible.

Nicolas Marquis, nous en dit plus sur Buddy et les robots :

Nicolas Marquis

Pourquoi assiste t-on à un engouement soudain pour les robots actuellement ?

L’engouement autour d’Aldebaran (société qui a conçue Pepper) n’est pas très nouveau, le robot Nao est au-devant de la scène depuis quelques années de par ses nombreuses prouesses techniques. La nouveauté est que Pepper et Buddy deviennent accessibles pour le grand public à un prix raisonnable.

Au-delà du jeu, ces robots proposent maintenant des fonctions plus concrètes comme l’accueil de clientèle pour Pepper et de l’accompagnement au quotidien pour Buddy.

Buddy par exemple s’intègre dans l’écosystème des objets connectés qui est en train de se mettre en place, ce qui ouvrent de nombreuses possibilités au niveaux des usages à imaginer.

L’Europe à l’image du Japon peut elle devenir fan de robots ?

Au japon, le rapport aux robots est ancré dans la culture, ce qui n’est pas le cas en Europe. Cependant la révolution robotique va prendre sa place peu à peu dans le quotidien des Européens, tout d’abord en entrant dans les foyers des plus ouverts à la technologie. Ils seront les ambassadeurs pour convaincre leur entourage qui auront découverts les robots. C’est assez difficile à imaginer pou nous européens car la seule référence que nous avons sont des films de science-fiction.

Au japon, le rapport aux robots est ancré dans la culture, ce qui n’est pas le cas en Europe

La France peut-elle concurrencer le Japon sur la robotique ?

Le marché Japonais reste en avance, cependant la France est très bien située dans la R&D en robotique, comme le présente cet article : http://www.usine-digitale.fr/editorial/la-france-championne-de-la-robotique-50-robots-pour-vous-le-prouver.N337129 . Des champions de la robotique comme Aldebaran viennent de se faire racheter par un groupe japonais.

buddy

Quelles sont les activités de Buddy ?

Buddy est créé pour des activités très variées dans la maison et pour toute la famille, le « Design for All » est au cœur du projet.

Pour les enfants, il peut les accompagner dans des jeux d’éveil, dans la révision de tables d’addition, et différentes interactions comme des cache-cache, des jeux de mimes, etc.

Pour les séniors, il est une présence complémentaire, il peut faciliter les visioconférences avec la famille, rappeler les prises de médicaments, veiller et alerter en cas de chute ou de fuite, etc.

Et pour toute la famille, il sait jouer de la musique, surveiller la maison en cas d’absence, prendre des photos des bons moments, et bien d’autres usages à développer.

Buddy est créé pour des activités très variées dans la maison et pour toute la famille

D’où est venue l’idée de sa forme « kawaii » ou « manga » ?

A l’origine, notre client BlueFrog Robotics travaillait sur un robot humanoïde, de taille humaine, suite à des retours négatifs ils ont développé Buddy, un petit robot plus facile à accepter.

L’idée de sa forme est issue d’une étude sur les signes identitaires du robot :

  • « Friendly » avec des courbes généreuses, une petite taille, des matériaux agréables au toucher
  • Mignon avec des grands yeux expressifs, une tête proéminente, des lignes simples, des éclairages doux
  • Personnalisable avec une forme de base iconique sur laquelle on vient ajouter des accessoires tout en maitrisant son identité

Comment fonctionne Buddy vis à vis des émotions des humains ?

A terme, il pourrait être doté d’une certaine intelligence artificielle pour identifier les émotions humaines et réagir en fonction, mais ce n’est pas encore le cas. Cela fait partie des nombreuses évolutions possibles.

buddy3

Lorsque vous présentez Buddy, que suscite-t-il ?

La première réaction est souvent : « Oh il est mignon » puis « Qu’est qu’il est capable de faire ? »

La première mission de l’acceptation d’un robot semble être en bonne voie, il ne fait pas peur. La question de l’usage vient rapidement car nous ne sommes pas encore habitués aux fonctions possibles dans notre quotidien. De la même manière qu’au début des smartphones on s’interrogeait sur son utilité, maintenant qui n’utilise pas GoogleMap ou l’agenda !

La première mission de l’acceptation d’un robot semble être en bonne voie

Les robots sont souvent mal perçus en Europe, car ils remplacent l’humain au cœur de la société, notamment au travail. Est-ce que Buddy, avec ses qualités émotionnelles peut faire tomber les barrières ?

Oui il y a toujours cette peur du robot qui remplace l’homme, cependant au dernier salon Innorobo, la « Cobotique » est de plus en plus présente. Il s’agit de robots conçus pour collaborer avec les opérateurs humains dans l’industrie.

Pour la robotique domestique, je pense que l’image est plus positive car il y a un aspect émotionnel plus important et moins de conflit. Le robot domestique est vu comme un complément plutôt qu’un remplaçant de l’humain.

Quels sont vos objectifs avec Buddy sur ses prochaines années ?

Pour notre client, BlueFrog Robotics, l’objectif est que Buddy devienne le support de nombreuses applications développées par la communauté. L’objectif est d’avoir une tribu de Buddy la plus importante possible afin que chacun puisse profiter des applications développées.

Un Buddy dans chaque maison

Avez-vous d’autres projets de robot prochainement ?

Chez Ova Design, nous travaillons aussi sur d’autres projets, une petite équipe de designers est dédiée à Buddy. Nous travaillons notamment sur de nombreux projets d’objets connectés dans les domaines de l’électronique grand public, la santé / médical et l’équipement industriel.

Nous espérons pouvoir travailler prochainement sur d’autres robots domestiques, médicaux ou industriels.

Pouvez-vous revenir sur l’histoire du projet ?

BlueFrog Robotics travaille depuis plusieurs années sur le prototype fonctionnel du robot Buddy. Ils nous ont confié la mission de faire le design du nouveau Buddy pour sa version commercialisable, avec une nouvelle identité.

CJMSv9CWsAEj0xb

Pourquoi Indiegogo ? Quels sont vos objectifs chiffrés ?

La plateforme Indiegogo est bien adaptée à ce type de financement participatif de par sa communauté internationale. L’objectif de BlueFrog Robotics est d’atteindre au minimum $100 000 durant sa campagne de 35 jours.

Selon vous à l’avenir le robot deviendra-t-il le meilleur ami de l’homme ?

On peut dire qu’il va devenir un nouvel ami pour l’homme, situé entre un animal de compagnie et le smartphone. Le smartphone étant déjà en quelque sorte un ami de l’homme car il l’accompagne au quotidien.

Buddy va devenir un nouvel ami pour l’homme, situé entre un animal de compagnie et le smartphone

Pour en savoir plus sur Buddy, rendez-vous sur Indiegogo.