« C’est le mythe de la Belle au Bois Dormant de croire que vous allez être choisi(e) sans rien faire » Carole Michelon, organisatrice du Printemps du Networking

"C’est le mythe de la Belle au Bois Dormant de croire que vous allez être choisi(e) sans rien faire" Carole Michelon, organisatrice du Printemps du Networking
"C’est le mythe de la Belle au Bois Dormant de croire que vous allez être choisi(e) sans rien faire" Carole Michelon, organisatrice du Printemps du Networking

Carole Michelon est la directrice associée de l’agence de communication CONNECTING WoMEN, qui organise le Forum de la Mixité et le Printemps du Networking chaque année. Elle est aussi co-auteure du Guide des Réseaux au Féminin, éd. Eyrolles.

Nous l’avons interrogée pour connaitre sa vision de l’utilisation des réseaux pour sa carrière professionnelle :

carole michelon

C’est quoi CONNECTING Women ?

L’agence fourmille de projets tous tournés vers le cœur de nos compétences : la mixité et la carrière au féminin. Nous aidons les femmes mais aussi les hommes à se former sur le networking, l’importance de cultiver son réseau et comment travailler sa visibilité. Nos 2 formations sont dispensées dans les entreprises de tous secteurs réparties sur toute la France.

Nous intervenons également toute l’année auprès des entreprises pour lesquelles nous mettons en place des audits sur la mixité, pour comprendre réellement à quelles étapes elles en sont et comment les salariés perçoivent les actions de leur entreprise sur ce sujet. A partir de ces constats chiffrés nous proposons une série d’outils pour permettre à l’ensemble de la structure de progresser et de faire progresser également ses salariés. Ce Plan d’Action Mixité est ainsi déployé sur 3 à 5 ans et permet de rééquilibrer les indicateurs et augmenter les performances et la productivité de l’entreprise. Nous sommes aussi sollicitées pour travailler sur la marque employeur des entreprises traditionnellement masculines et qui souhaitent montrer aux femmes qu’elles sont les bienvenues !

Nous organisons chaque année 2 événements, l’un à destination des femmes de réseaux et des réseaux de femmes, le Printemps du Networking à la fin du Printemps. L’autre, le Forum de la Mixité, en fin d’année qui réunit cette fois femmes et hommes, entreprises, experts, politiques, écoles, réseaux féminins et mixtes pour trouver ensemble les meilleurs pratiques à mettre en place, faire comprendre l’intérêt d’implanter la mixité dans les équipes, permettre aux femmes de percer le plafond de verre !

C’est la premier événement co-construit au fur et à mesure des besoins des entreprises que nous identifions et nous souhaitons également en faire un événement participatif avec l’aide de toutes les personnes qui souhaitent s’impliquer sur le sujet.

Comment pratiquez-vous votre réseau à titre personnel ? Que vous a t-il a apporté ? 

Personnellement j’ai commencé dans la vie active grâce à mon réseau ! Je n’ai pas fait de grandes écoles qui m’auraient ouvert plus facilement les portes mais je connaissais déjà pas mal de monde notamment dans les médias et la publicité, amis d’amis etc… J’ai donc obtenu mon premier poste par recommandation au sein d’un grand groupe de publicité extérieure. J’ai été promue 6 mois après chez Lagardère également par mon réseau. J’ai aussi rencontré mon associée Emmanuelle Gagliardi par l’intermédiaire de mon réseau. Je suis donc la preuve que le réseau permet de faire progresser sa carrière, à tous les niveaux, cadre, non cadre, entrepreneur.

J’ai commencé dans la vie active grâce à mon réseau

Lorsqu’on crée une entreprise, vaut-il mieux à choisir avoir le réseau ou l’argent ?

L’idéal c’est d’avoir les deux évidemment !:-) Mais je dirais que vous pouvez ne pas avoir d’argent au départ pour créer votre entreprise mais avoir du réseau est indispensable à mon avis. L’argent ça se gagne si vous avez une bonne idée, de vraies compétences, beaucoup de volonté et du réseau ! Regardez Mark Zuckenberg, il n’avait pas d’argent lorsqu’il a créé Facebook, mais par l’activité même de son entreprise il s’est constitué un énorme réseau qui a fait son succès et sa richesse.

Le réseau est il la clé de la réussite professionnelle ?

Il est une des clés. Il est un outil puissant non négligeable. Imaginez-vous la puissance d’une ou plusieurs personnes qui parlent de vous à l’extérieur de votre entreprise à votre boss ? Cela aura forcément un impact sur sa vision de vous et de votre travail. Il faut donc cultiver vos réseaux, et votre visibilité de façon régulière.

Il faut cultiver vos réseaux, et votre visibilité de façon régulière

Comment se « servir » de son réseau pour réussir ?

Souvent le mot « servir » peut être vu de manière péjorative. On pourrait croire que vous êtes quelqu’un d’intéressé. Souvent les hommes et les femmes ont une culture différente à ce sujet. Les hommes sont un peu plus décomplexés et jouent facilement de leurs relations contrairement aux femmes qui ont l’impression d’abuser ou d’usurper. En vérité il faut être conscient que tout le monde à y gagner dans un réseau. On a toujours à prendre et à donner, c’est un couple qui fonctionne bien.

Lorsque vous rencontrez les personnes de votre réseau, les échanges se font naturellement et vous trouvez facilement comment être utile à l’autre et vice versa. Parfois cela n’est pas immédiat, mais cela reste dans un coin de votre tête et au moment opportun vous saurez comment transformer en actions concrètes votre rencontre.

Il faut essayer de voir régulièrement votre réseau sans demande précise, car lorsque vous en aurez une vous serez plus à l’aise pour la formuler carrément !

Les hommes et les femmes ont une culture différente du réseau

Quelques conseils pour optimiser son réseau ?

Rappelez vos anciens collaborateurs, vos anciens copains d’école même si cela fait longtemps, tout le monde est sensible à ce type d’invitation. Travaillez votre image sur les réseaux sociaux.

Participez à des conférences liées à vos hobbies ou domaines de compétences, essayez de déjeuner avec quelqu’un plusieurs fois par semaine plutôt que devant votre ordinateur. Inscrivez-vous à des réseaux organisés, féminins ou mixtes. Que ce soit les amateurs de cigares, de vélos, les femmes juristes ou le réseau des amis du 18ème arrondissement de Paris !

Le networking réel est il encore aussi utile aujourd’hui alors qu’il y a Linkedin, Twitter, etc… ?

Le networking physique est indispensable car rien ne remplacera jamais la confiance qui s’instaure lorsque l’on se rencontre vraiment. Cela se cultive. Les membres de votre réseau virtuel ne seront jamais aussi efficaces que ceux que vous connaissez vraiment ! l’idéal ce serait de rencontrer tous les membres de son réseau virtuel mais ce n’est pas vraiment facile à faire à moins de créer un événement pour cela, c’est ce que nous avons essayé de faire avec le Printemps du Networking ou le Forum de La Mixité, on donne l’occasion d’inviter tout son réseau virtuel pour échanger dans la vraie vie !

Les membres de votre réseau virtuel ne seront jamais aussi efficaces que ceux que vous connaissez vraiment

Peut-on créer sa boite et réussir sans réseau aujourd’hui ?

Non comme je l’ai dit plus haut réussir sans réseau est impossible aujourd’hui. Et en période de crise encore plus ! les places sont chères, les promotions plus rares, il faut mettre toutes les chances de son côté. Les personnes visibles auront toujours un avantage sur les autres.

Les personnes visibles auront toujours un avantage sur les autres

Quand on n’a pas du tout de réseau on fait comment ?

On a tous un réseau ! On a tous fait une fac, une école ou été au moins au lycée !

On a tous eu un premier job, ou fait des stages.

On a tous fait partie d’une association sportive, un club de sport.

On a tous des amis, une famille.

Le réseau ce n’est pas un fantasme de pouvoir occulte, complexe à toucher ! Ce sont toutes les personnes qui vous entourent de près ou de loin, cela peut être également votre voisin de palier.

Bien sûr on peut ensuite parler de « qualité » de votre réseau, c’est un autre débat. Mais un réseau tout le monde en a un.

A trop se servir de son réseau ne risque t-on pas de passer pour un opportuniste et se fermer des portes ?

Absolument pas à partir du moment où les membres de votre réseau sentent qu’ils peuvent aussi compter sur vous.

Faut-il être extraverti pour se créer un réseau ou peut-on « rester dans son coin » et attendre que les opportunités viennent à nous grâce à la qualité de notre travail et la croissance de notre notoriété ?

Malheureusement notre activité à l’agence sur les carrières des femmes nous a prouvé que les compétences ne suffisent pas pour se démarquer. Il faut bien comprendre comment fonctionne la société, les groupes. Depuis que l’Homme est sédentaire et a développé l’agriculture, nous sommes confrontés aux problématiques de réseaux, rien de nouveau sous le soleil. Il faut oser parler, demander, échanger, s’entraider. C’est le mythe de la Belle au Bois Dormant de croire que vous allez être choisie sans rien faire, voire en dormant dans son cas !

Les opportunités se présentent souvent dans un cadre propice et si vous devez être l’élu(e) parmi tous les autres sachez que d’autres critères viendront se greffer, en dehors de vos compétences. Entre 2 personnes compétentes, on choisira toujours celle dont on parle le plus, qui du coup fait penser qu’elle est impliquée dans son travail, dans la vie de son entreprise, qu’elle a l’esprit d’équipe, d’entreprise. Quel que soit votre métier, votre fonction c’est toujours plus rassurant pour un patron de choisir quelqu’un d’épanoui plutôt que quelqu’un qui reste enfermé dans son bureau à répondre aux emails même tard le soir. La croissance de votre notoriété ne se fait pas toute seule. Par ailleurs on oublie trop souvent que le réseautage fait parfois même partie intégrante de votre job, regardez les avocats. Très bon exemple, peu ont compris que le networking était une partie de leur job.

Si vous sentez que n’êtes pas doué(e) dans les contacts avec des gens que vous ne connaissez pas , commencez déjà par fréquenter le réseau que vous connaissez bien et qui vous introduira au sien…au fur et à mesure vous serez plus à l’aise. Tout chemin commence par pas, il faut juste en faire un déjà !

Entre 2 personnes compétentes, on choisira toujours celle dont on parle le plus

N’y a t’il pas le risque de trop demander pour les uns et trop donner pour les autres ? Avec risque de s’oublier…

Encore une fois les choses se font naturellement. Si le déséquilibre est grand, cela ne fonctionnera pas et vous changerez de réseau tout simplement.

Il n’y a rien à perdre mais tout à gagner. Il faut en tous cas l’appréhender de cette manière. Si vous commencez à penser que vous n’aurez rien en à tirer, que vous allez vous faire avoir etc… Alors vous partez déjà du mauvais pied !

Y a t-il une spécificité féminine au réseautage ? Les femmes osent elles moins se servir de leur réseau ?

Les femmes ont beaucoup de retard sur le réseautage. C’est culturel et finalement très logique et donc rattrapable.

Les hommes ont été habitués dès leur plus jeune âge à faire des sports collectifs, d’équipe, des grandes écoles. A être au milieu des autres. Tous les hommes ne maîtrisent pas le sujet mais ils y ont été davantage confrontés. Et puis on a moins peur pour son fils que pour sa fille et du coup les garçons sortent plus. Toute cette éducation catégorise rapidement les comportements. On éduque encore différemment les garçons et les filles quoiqu’on en dise. De fait il faut remarquer que les femmes sont parfois très bûcheuses et pensent qu’elles seront forcément récompensées. Mais encore une fois il est aussi important d’être en relation avec les autres pour progresser.

Depuis plusieurs années les femmes ont pris conscience de ce retard culturel et ont créé de nombreux réseaux féminins professionnels. Nous faisons une veille sur les 450 qui existent en France et ce nombre ne cesse de croître. L’envie de se rencontrer est donc bien là. Par rapport à un réseau mixte il s’agit juste de bénéficier d’un espace de parole et d’écoute bienveillant et où on a moins peur du regard de l’autre. Donc l’idéal c’est de faire partie d’au moins un réseau féminin. Essayez mesdames vous ne serez pas déçues !

Les femmes ont beaucoup de retard sur le réseautage