« Pour inventer le monde de demain, il faut des explorateurs des nouveaux possibles » #Ticket2015

"Pour inventer le monde de demain, il faut des explorateurs des nouveaux possibles" #Ticket2015
"Pour inventer le monde de demain, il faut des explorateurs des nouveaux possibles" #Ticket2015

Hier soir s’est déroulée la soirée de lancement de la seconde édition du Tour Ticket For Change, un voyage inspirant et initiatique pour 58 jeunes, futurs entrepreneurs et intrapreneurs sociaux à travers la France. Ticket For Change est une startup sociale crée en 2014, qui a pour ambition d’aider chaque individu à révéler son potentiel et à activer ses talents au service de la société par l’entrepreneuriat.

La soirée a été introduite par Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil Économique et Social, où avait lieu l’évènement pour la seconde année, suite au renouvellement de la confiance du CESE envers les organisateurs et le projet qui « aide les jeunes à rêver le monde de demain« , comme l’a indiqué Mr Delevoye. Les participants vont avec ce voyage déclic, enrichir leur expérience pendant 12 jours et être incités à une « contestation positive » en « transformant et partageant leurs rêves » avec une société aujourd’hui en complète refonte.

Ticket For Change est l’ambassadeur d’une jeunesse prometteuse qui porte les valeurs de la France

Matthieu Dardaillon, fondateur de Ticket For Change a poursuivi en expliquant que le monde se situe « à la fin d’un modèle« , et que ce sont les « entrepreneurs du changement qui doivent trouver des solutions plus efficaces que celles proposées par l’État, les grandes entreprises ou les associations« . Il a aussi rappelé que la nouvelle génération a une immense capacité à rêver et imaginer des nouveaux possibles pour rendre le monde plus beau. Elle est aussi déterminée à changer les choses, à son échelle, avec un potentiel de leadership énorme, capable de rassembler les autres derrière un projet commun et enthousiasmer les autres. Mais plus que tout, « ce n’est pas une histoire de génération, mais une époque« .

Le monde de demain sera solidaire, durable et inclusif

Ticket For Change souhaite ainsi réveiller cette « armée positive endormie » qui voudrait bien changer le monde, mais ne sait pas comment faire pour agir. Le Tour intervient ainsi au moment où est en train de germer l’idée, mais il manque ce petit truc pour se lancer et croire en son projet.

Les grands changements viennent d’une poignée de gens avant de créer un mouvement

Sont ensuite intervenus Axelle Tessandier, fondatrice d’AXL Agency, une agence de réflexion et d’action sur la transition numérique, qui a rappelé qu’aujourd’hui le numérique efface les frontières, qu’il est possible de lier le profit et le sens, et que chacun incarne au delà de lui-même, chacune de ses actions. André Dupon, président de Mouves, le Mouvement des Entrepreneurs Sociaux et Président Exécutif du groupe Vitamine T qui accompagne depuis 1978, 30 000 personnes vers l’emploi, a rappelé son parcours (nous  reviendrons dans un prochain article) et insisté sur le fait que l’entrepreneuriat était un vecteur social, qui doit faire « des Hommes avant de faire de l’Argent« , ajoutant que la nouvelle génération est en train de créer un nouveau modèle « moins militant, plus engagé » qui réconciliera l’économie et le social.

On a beaucoup échoué, mais on a réussi parce qu’on a essayé

Puis Mathieu Baudin, co-fondateur de l’Institut des Futurs Souhaitables, un think and do tank qui diffuse des nouveaux savoirs, a poursuivi sur le même mood, expliquant que si le monde est bien en train de changer, ce sera lent, ajoutant que « l’avenir ne se prévoit pas, il se prépare » et que chacun doit être porteur et acteur du changement à son échelle, pour créer un monde meilleur.

Un Tour à suivre grâce à la Mobile NewsRoom et au live streaming sur le site de Ticket For Change jusqu’au 5 septembre.