« Aujourd’hui, aucune entreprise n’a pris la position de leader dans la mise en relation entre élèves et professeurs » Raphaëlle Covilette, cofondatrice de Kokoroe

"Aujourd’hui, aucune entreprise n’a pris la position de leader dans la mise en relation entre élèves et professeurs" Raphaëlle Covilette, cofondatrice de Kokoroe
"Aujourd’hui, aucune entreprise n’a pris la position de leader dans la mise en relation entre élèves et professeurs" Raphaëlle Covilette, cofondatrice de Kokoroe

Kokoroe c’est une plateforme qui surfe sur la vague de l’économie collaborative en proposant de partager son savoir entre « professeurs » et particuliers. Le site compte plus de 300 type d’activités des plus classiques (anglais, informatique, couture…) aux plus atypiques (ukulele, hoola-hoop, origami).

Les professeurs publient une annonce, indiquent leurs disponibilités et fixent librement leurs tarifs. Les élèves obtiennent la liste des professeurs liés à leurs préférences grâce à un moteur de recherche avancé (budget, localisation, horaires, cours collectifs / cours particuliers / cours en ligne, niveau).
Le nom Kokoroe vient du japonais et signifie “le savoir, la connaissance”.

Fondée en mars dernier par Raphaëlle et Élise Covilette et Béatrice Gherara, la startup vient de lever 250 000€ auprès de Xavier Niel,  Julien Codorniou, Olivier Gonzalez, Renaud Guillerm, Cyril Aouizerate et Daniel Marhely, des figures emblèmatiques de la scène startup en France.

Raphaëlle nous en dit plus :

RaphaëlleCovilette

C’est quoi Kokoroe ?

Dernière née de la EdTech, Kokoroe est la 1ère plateforme
 de partage du savoir. Elle dépoussière les codes traditionnels et permet à chacun de partager sa passion, en toute liberté. Inspiré par des modèles alternatifs comme l’Ecole 42, Kokoroe accepte les autodidactes et les passionnés du dimanche, sans discrimination au diplôme. L’évaluation s’effectue par le biais des commentaires laissés par la Communauté. De cette façon, Kokoroe permet à chacun (étudiants, détenteurs de passions atypiques…) de dégager un complément de revenus en partageant leurs compétences…

Qui se cache derrière ? Quels sont vos parcours ?

Élise est ma sœur Jumelle, je l’ai donc rencontrée au berceau ! Et Béatrice est notre amie d’enfance… Nous avons vécu de multiples aventures ensemble (scoutisme, voyages, engagements associatifs) avant de se lancer dans la création de notre startup.

Nous avons toutes les trois des parcours très complémentaires : Béa est passée par les bancs de Sciences Po avant d’avoir débuté chez BNP Paribas, Élise a fait le barreau de Paris pour revêtir la robe d’avocate et pour ma part, j’ai fait l’ESCP et fait mes débuts dans le Conseil. A nous 3, nous avons le droit, le marketing et le commerce…. Et un goût prononcé pour l’innovation et l’entrepreneuriat !

A nous 3, nous avons le droit, le marketing et le commerce…. Et un goût prononcé pour l’innovation et l’entrepreneuriat !

D’où est née l’idée ?

Tout a commencé avec une expérience personnelle. Été 2014, je me suis mise en tête de chercher un cours d’italien afin d’acquérir les rudiments de la conversation avant un voyage. A priori, rien de sorcier…
 En réalité, ce fut un véritable parcours du combattant… L’offre était foisonnante, mais fragmentée : entre les sites web faits-maison par des professeurs indépendants, les agences de soutien scolaire et les petites annonces déposées entre une vente de frigidaire et 2 places de concert. Chercher une aiguille dans une botte de foin semble plus simple !

L’ironie de l’histoire ? Des mois plus tard au hasard d’une conversation entre amis, j’ai trouvé un professeur d’italien. Mon expérience n’est pas unique !
 Chaque jour des centaines de personnes, curieuses, passionnées et assoiffées de connaissances abandonnent leur quête en cours de route, faute d’une offre transparente, sur-mesure et sécurisée.

Avec ma sœur jumelle, Élise et mon amie d’enfance, Béatrice, nous avons décidé de fonder la 1ère plateforme collaborative de savoir capable de mettre en relation de façon simple et sécurisée les élèves et les professeurs. Parce que le savoir ne devrait jamais attendre !

Où en êtes -vous dans la croissance et les développements à venir ?

Accélérés chez Microsoft Ventures, nous avons lancé la plateforme Kokoroe en Mars et nous avons bénéficié d’une belle exposition dans l’émission Capital sur M6 « Le prochain Google est-il français ? ». Depuis, Kokoroe a franchi le cap des 60 000 visiteurs et plus de 900 passions sont représentées, allant des passions les plus classiques (maths, danse, musique…) aux plus atypiques (origami, effeuillage, boogie..)…

Notre prochaine étape : la sortie de notre application mobile prévue dès le mois d’octobre ! L’App Kokoroe proposera une expérience d’apprentissage totalement inédite !

Quel est le modèle économique ?

Notre philosophie se traduit par un mode de fonctionnement simple et transparent. Vous ne verrez aucune publicité sur la plateforme. Nous prélevons uniquement une commission minime de 2,5€ +10% à l’occasion de la mise en relation avec un élève (là où la moyenne du marché est à 40% de commission !)

Qui sont vos concurrents et qu’apportez-vous de plus ou différent ?

SkillShare, basé aux États-Unis est un acteur que nous observons avec beaucoup d’intérêt…

Quelles sont les valeurs portées par Kokoroe ?

J’ai fondé Kokoroe avec Élise et Béatrice, une start-up, porteuse de sens pour moi et pour la Société. Notre ambition : révolutionner le partage de connaissances et permettre à tous les curieux et passionnés d’accéder “à tout ce qu’ils ont toujours voulu savoir” grâce aux professeurs de leurs rêves…

Notre motivation est de « disrupter » le marché de l’éducation grâce au numérique et notre bon sens ! Les acteurs traditionnels ne sont pas adaptés aux générations X, Y et Z. Il faut dépoussiérer ce secteur et Kokoroe se positionne en acteur de l’EdTech et du social learning : le savoir pour tous et par tous !

Notre motivation est de « disrupter » le marché de l’éducation grâce au numérique et notre bon sens

Comment avez-vous financé le lancement avant la levée de fonds ?

Nous avons présenté le concept de Kokoroe dès ses débuts sur la plateforme de financement participatif Kisskissbankbank. Nous avions un objectif de 6000 euros pour faire face aux premières dépenses (dépôt de la marque, statuts…) et cet objectif a été dépassé !

A quoi va servir cette levée de fonds ? Que vont vous apporter vos Business Angels dans votre développement ?

Aujourd’hui cette levée de fonds est une étape décisive dans notre développement. Elle nous permet de fédérer autour de Kokoroe des acteurs emblématiques de la French Tech : Xavier Niel, Julien Codorniou (Facebook), Daniel Marhely (Deezer), Cyril Aouizerate (Urban Tech), Olivier Gonzalez (Havas) et Renaud Guillerm (Vide Dressing). Chacun nous apporte une expertise bien précise : produit, digital, tech…

Quelle est votre stratégie marketing pour vous faire connaitre ?

Pour le moment le bouche à oreille 2.0 fonctionne à point et notre communauté grandit de 20% chaque mois… La recette ? Une solution en phase avec les attentes : 1/3 des français ont du mal à boucler leurs fins de mois, Kokoroe leur permet de gagner de l’argent en faisant ce qu’ils aiment : partager et vivre de leurs passions de façon ludique !

Quelle est votre prochaine étape ?

Notre équipe mobilise aujourd’hui huit personnes à son développement et nous comptons recruter une dizaine de personnes dans les douze prochains mois. Aujourd’hui, aucune entreprise n’a pris la position de leader. Nous comptons bien prendre cette place, et avons eu la chance de rencontrer les bons investisseurs qui partagent notre vision : celle de devenir la grosse plateforme mondiale de mise en relation entre élèves et professeurs !

Aujourd’hui, aucune entreprise n’a pris la position de leader. Nous comptons bien prendre cette place !