Maintenant que tous les petits libraires ont fermé leurs portes, Amazon peut enfin ouvrir sa boutique

Maintenant que tous les petits libraires ont fermé leurs portes, Amazon peut enfin ouvrir sa boutique
Maintenant que tous les petits libraires ont fermé leurs portes, Amazon peut enfin ouvrir sa boutique

Les librairies ne sont pas mortes, elles ont juste oublié de se réinventer… C’est ce que doit penser le géant Amazon puisque depuis mardi 3 novembre, une librairie de la marque a ouvert ses portes à Seattle, sa ville d’origine, aux USA, alors qu’au même moment, Google, un autre GAFA, renonçait discrètement à ouvrir une boutique à New York.

Il aura fallu 20 ans au « tueur » des petits libraires pour aller jouer sur le même terrain que ceux qui l’ont accusé d’avoir causer leur perte avec les frais de livraison gratuits et un catalogue démesuré, oubliant par là même que le changement et la concurrence sont un challenge et non une mort programmée. Installé dans University Village, un centre commercial à ciel ouvert où se trouvent déjà les boutiques Microsoft, Apple, H&M, Nike, Amazon Books a ouvert à côté de l’enseigne de mode Banana Republic sur 500m² et ne propose « que » 6000 livres, des Kindle et quelques appareils high tech à sa marque tels que son service d’assistance vocale Echo, Fire TV, ou encore sa tablette Fire.

6000 livres soigneusement sélectionnés par les data récoltées sur les achats en ligne de la zone de chalandise d’Amazon Books. Misant sur le cross canal, ce sont aussi les conseils et avis des internautes qui ont lu le livre qui sont donnés, avant ceux des libraires. On y retrouve aussi la note moyenne et le nombre d’étoiles que possède la fiche produit du livre sur le site ecommerce. « Les livres de notre magasin sont sélectionnés en fonction des notes attribuées par les clients sur Amazon.com, les pré-commandes, les ventes, la popularité sur Goodreads et les évaluations de nos conseillers » a indiqué Amazon. Les livres les plus vendus en ligne sont mis en avant pour inciter à l’acte d’achat en magasin. Les prix sont les mêmes que ceux proposés sur le site. Des espaces de lecture sont prévus pour passer un moment avant de faire son choix. Les livres sont tous présentés face aux clients et pas rangés comme à la bibliothèque pour tenter le futur lecteur.

Test ou première boutique d’une longue série, Amazon n’en dit pas plus, après un an de rumeur (notamment à New York) sur cette ouverture de boutique physique du géant…

Amazon Books1

Amazon Books3Amazon Books5Amazon Books2