« Attirer l’attention des médias, c’est un boulot de guerrier » Jacky Isabello, cofondateur d’Algolinked

"Attirer l'attention des médias, c'est un boulot de guerrier" Jacky Isabello, cofondateur d'Algolinked
"Attirer l'attention des médias, c'est un boulot de guerrier" Jacky Isabello, cofondateur d'Algolinked

Les relations presses sont aujourd’hui devenues le passage obligé pour toutes les entreprises qui veulent faire connaitre leur produit ou leur service « entre les années 80 et la première bulle internet, on a pu observer une demande accrue pour passer dans les médias de la part des startups« , explique Jacky Isabello, cofondateur, avec Thibault Lanxade et Solenne Chartier d’Algolinked, une entreprise qui veut révolutionner les relations presses.

jio

« Avec Thibault, on était super engagés dans la com’, et on s’est demandé comment donner l’accès aux médias à toutes ces petites organisations qui n’ont pas les moyens de payer une agence RP » explique Jacky. « Avant il fallait une certaine légitimité pour passer dans  les médias, mais aujourd’hui on donne la parole à ceux qui se lancent« . L’engouement pour les startups révolutionne aussi le monde des journalistes qui doivent parler de toutes ces nouvelles structures s’ils veulent capter une nouvelle audience. Mais comment les mettre en relation ? Même à l’heure 2.0, ce sont deux mondes qui ne se rencontrent pas, car « les relations presses n’ont pas encore bénéficié de cette révolution numérique« .  D’un côté il y a les petites organisations, les associations, les autoentrepreneurs pour qui, payer 1000 à 5000€ par mois une agence de communication est impossible, et de l’autre il y a tous ces journalistes qui ne sont pas attachés à une rédaction, qui sont pigistes, qui n’ont pas de carte de presse ou qui écrivent sur le net, qui ne sont pas joignables. Algolinked fait donc le pari de  » « Napsteriser » le secteur des RP, mais surtout de le démocratiser » en  rendant possible la rencontre de ces deux mondes.

Avant il fallait une certaine légitimité pour passer dans  les médias, mais aujourd’hui on donne la parole à ceux qui se lancent

Jacky et Thibault ont combiné ces trois idées « les petits doivent parler, comment démocratiser leur accès aux médias, le tout en utilisant l’impact technologique de façon simple« . Pour cela ils sont partis du client final, le journaliste, afin de décrypter ce qu’il cherchait vraiment pour écrire ses articles ou réaliser ses reportages. Le problème numéro un, c’est que « les agences de com’ envoient les communiqués de presse de leurs clients à toute leur base de journalistes sans cibler« . Il y a aussi le souci des sources dont ont besoin les journalistes, ils finissent par contacter toujours les mêmes personnes, les plus réactives pour rendre leur papier dans les temps, d’où le manque de diversité et l’impression de déjà-vu. Dernière chose, « les gens qui appellent les journalistes ne connaissent pas plus loin que leur startup et n’ont pas de vision sur leur secteur, pas le recul nécessaire pour aller plus loin« .

C’est sur ces principes que l’algorithme d’Algolinked a été créé en proposant de :

  • Comprendre les informations communiquées par l’entreprise dans son langage habituel,
  • Sélectionner les journalistes les plus pertinents (dans nos fichiers et sur le web ceux qui ont écrit sur les sujets de nos clients),
  • Diffuser aux médias concernés et seulement à ceux-là
  • Faciliter la mise en contact des principaux journalistes, bloggeurs et influenceurs

Grâce à notre outil, « nous sélectionnons seulement les médias concernés via un algorithme qui fait correspondre le champ sémantique des informations de nos clients aux sujets suivis et traités par les médias » pour un meilleur taux de retour des envois. De l’autre côté, les agences et entreprises auront une meilleure connaissance de la ligne éditoriale des magazines en ligne « nous utilisons un Datacenter dans lequel figure TOUS les contenus des médias publiés sur le web, nos clients sauront, avant de les contacter, ce qu’ils ont écrits. Ainsi, ils pourront expliquer
pourquoi l’information envoyée apporte un plus au journaliste« . Algolinked possède un fichier de 30 000 journalistes et influenceurs pour lesquels une veille Internet est menée tous les jours sur plus d’un million de sources
afin de collecter les articles publiés et ainsi consolider une base de données indexée à jour.

Algolinked se positionne comme « un outil de conquête du journaliste »

Algolinked se positionne ainsi comme « un outil de conquête du journaliste« , à la différence de Babbler, auquel on peut facilement le comparer, une plateforme sur laquelle « le journaliste vient chercher l’info« . L’offre est gratuite pour les journalistes, et payante dès 280€HT/ mois pour les clients, soit un temps de communication pour un shot d’une actualité. Les cibles sont les créateurs d’entreprise, les jeunes startups, les associations, les petites collectivités locales, les entreprises individuelles, les professions règlementées et les PME/TPE. Ceux dont le budget com’ est réduit. Algolinked propose aussi des tutoriels et des fiches conseils réalisés par des pros des relations presse avec les médias, un assistant d’aide à la rédaction de communiqué de presse en ligne avec des conseils personnalisés à chaque étape en fonction du type de communiqué de presse et un assistant de relance des journalistes.