« Berlin est aujourd’hui la ville numéro un des startups en Europe » Stefan Franzke, directeur de Berlin Partner

"Berlin est aujourd'hui la ville numéro un des startups en Europe" Stefan Franzke, directeur de Berlin Partner
"Berlin est aujourd'hui la ville numéro un des startups en Europe" Stefan Franzke, directeur de Berlin Partner

Du 7 au 12 décembre 2015, Berlin a présenté des startups berlinoises innovantes dans la boutique éphémère « Pop into Berlin » à Paris, rue Quincampoix. Un évènement à l’initiative de Berlin Partner for Business and Technology, l’agence de développement économique et technologique de Berlin, et visitBerlin qui ont pour objectif de favoriser le rayonnement et de présenter la créativité des startups allemandes à travers l’Europe. Paris a été choisie après Stockholm, Londres, Vienne et Amsterdam. « Nous avons choisi des villes qui portent les mêmes valeurs que Berlin pour ce tour et qui portent un fort intérêt aux startups » indique Stefan Franzke le directeur de Berlin Partner. « Nous voulons présenter la scène vibrante et créative de Berlin aux parisiens !« .

Dr.Stefan Franzke_Berlin Partner - fotostudio-charlottenburg

Berlin, Londres et Paris en concurrence ?

2015 fut une année riche en coopérations entre Paris et Berlin, que ce soit un mémorandum d‘entente entre Berlin et Advancity, le cluster dédié à la ville durable en France, ou bien l’alliance sur le numérique décidée par Angela Merkel et François Hollande fin octobre 2015. Si Paris a une quarantaine d’incubateurs pour les jeunes pousses, Berlin en compte une cinquantaine et une start-up s’y crée toutes les 20 heures selon une étude actuelle de l’IBB, la banque d’investissement de Berlin.

En Allemagne, « il n’y a pas de label type Frenchtech, mais il y a Berlin et sa formidable scène startup » ajoute Stefan Franzke, « tout se joue à Berlin qui est aujourd’hui devenue la place économique de référence en Europe pour les startups« . C’est Berlin Partner qui permet aux startupers d’aller à la rencontre des écosystèmes internationaux, de faire connaitre leur activité et de trouver des investisseurs pour le développement. Avec 2,2 milliards de dollars de capital-risque en 2014, la capitale allemande est passée devant Londres et est devenue la ville de premier choix pour les investissements de capital-risque en Europe, selon les chiffres de Dow Jones Venture Source. « Les investisseurs misent sur la motivation des startupers allemands qui n’hésitent pas à aller rapidement sur le marché international« .

Berlin, LA ville qui concentre l’écosystème allemand

Berlin est devenue le symbole de l’industrie Internet et attire de nombreux géants internationaux, à l’image de Doodle. La croissance économique y est supérieure de 2,2% à la moyenne nationale, l’économie numérique y emploie 60 000 personnes avec 18 000 emplois créés depuis 2008, soit 1 nouvel emploi sur 8. La ville compte pas moins de 7 Licornes, ces entreprises valorisées un milliard de dollars minimum. 75% des startups du pays sont concentrées à Berlin, suivie par Munich, Francfort et Hambourg qui attire les médias et les jeux vidéos, mais le savoir-faire numérique de la capitale surpasse de loin le reste du pays. Berlin recèle de nombreux avantages pour attirer les investisseurs de capital-risque et les entreprises. « Berlin constitue un véritable atelier de création pour la scène technologique et digitale en Europe. Dans la capitale allemande des startups, les entrepreneurs ont tous les outils pour concrétiser leurs idées en une entreprise fructueuse à long terme., la volonté des entreprises établies à collaborer avec elles, un environnement de recherche exemplaire et le capital de démarrage nécessaire » explique Stefan Franzke. 73% de tous les créateurs d’entreprise en Allemagne affirment que la capitale est la meilleure ville pour démarrer une start-up !

Un lien étroit entre les grandes entreprises et les startups

Berlin est aussi un vivier de création pour les grands groupes qui n’hésitent pas à faire appel aux startups pour digitaliser leurs services et à les intégrer dans leur développement. « Volkswagen a ainsi fait appel à Berlin Partner pour développer des interfaces clients digitales comme des applications« . Une centaine de startups ont été approchées pour répondre à leur demande. « Les grosses industries ont des structures très rigides qui ne favorisent pas l’innovation, c’est pourquoi ils font appel aux startups, c’est plus simple, plus rapide« . Les grands groupes allemands apprécient la force d’innovation des startups. Ils travaillent avec elles sur les technologies du futur en leur dédiant des structures comme l’« Innovation Hub » de la Lufthansa ou les « T-Laboratories » de la Deutsche Telekom.

Environ 1 000 entreprises ont été créées à la sortie de l’université lors des 20 dernières années, dont 40% depuis 2010. La ville compte environ 100 instituts de recherche et institutions scientifiques et la collaboration entre startups, science et recherche se déroule dans plus de 20 centres technologiques. Zalando et Rocket Internet ont aujourd’hui montré la voie de la réussite aux startupers qui rêvent de suivre leurs traces.