Les VTC et la Food Delivery explosent les chiffres de la création d’entreprise

Les VTC et la Food Delivery explosent les chiffres de la création d'entreprise
Les VTC et la Food Delivery explosent les chiffres de la création d'entreprise

Les chiffres INSEE de la création d’entreprise sur l’année 2016 sont sortis la semaine dernière. En 2016, 554 000 entreprises ont été créées en France, soit 6 % de plus qu’en 2015, ce qui représente la plus forte hausse depuis six ans.

D’une part, les créations de sociétés s’accroissent de 10 % (188 800 inscriptions en 2016 contre 172 000 en 2015) ; c’est leur plus importante hausse depuis 2009, année d’instauration du régime de l’auto-entrepreneur. D’autre part, les créations d’entreprises individuelles classiques augmentent elles aussi de 10 % (142 400 inscriptions en 2016 contre 129 700 en 2015). Le nombre total de créations d’entreprises classiques retrouve ainsi son niveau de 2008.

À l’opposé, les immatriculations sous le régime de micro-entrepreneur, diminuent légèrement (– 0,3 %), avec 222 800 immatriculations en 2016 contre 223 400 en 2015. Les créations d’entreprises sous ce régime atteignent ainsi leur plus bas niveau depuis 2009. Cependant, ce repli est beaucoup moins marqué qu’en 2015 (– 21 %).

La part des immatriculations de micro- entrepreneurs dans le nombre total de créations décroît. Elle s’élevait à 58 % en 2010, mais n’est plus que de 40 % en 2016, soit la proportion la plus faible depuis la mise en place du régime. En contrepartie, la part des créations de sociétés et celle des créations d’entreprises individuelles classiques augmentent (respectivement 34 % et 26 % des créations en 2016).

En 2016, plus de la moitié des sociétés nouvellement créées sont des sociétés par actions simplifiées (SAS). Cette catégorie juridique confirme son attractivité. Elle est pour la première fois majoritaire parmi les créations de sociétés. Cette hausse est principalement due aux SAS à associé unique ou unipersonnelles (33 % des sociétés nouvellement créées en 2016). À l’opposé, la part des sociétés à responsabilité limitée (SARL) continue de décroître : en 2016, elles ne constituent plus que 40 % des créations de sociétés.

En 2016, les créations d’entreprises augmentent dans la plupart des secteurs d’activité. Les deux secteurs participant le plus à cette hausse sont les transports et l’entreposage et les activités spécialisées, scientifiques et techniques. Le premier contribue pour près de la moitié à la hausse globale et le second pour un peu plus d’un quart.

Les créations d’entreprises dans les transports et l’entreposage progressent très fortement depuis quelques années : + 56 % en 2016, après + 46 % en 2015 et + 35 % en 2014. En 2016, c’est dans ce secteur que la croissance des créations d’entreprises est la plus importante. Cet envol est dû au succès grandissant des « autres activités de poste et de courrier », incluant la livraison à domicile (13 500 créations en 2016 après 3 900 en 2015 et 1 900 en moyenne chaque année depuis 2009). Plus d’une création sur trois dans les transports et l’entreposage se fait dans cette activité. Au sein de celle-ci, les micro-entrepreneurs représentent 90 % des créations. Le transport de voyageurs par taxi est le deuxième poste expliquant l’essor de ce secteur. Il représente 13 400 créations en 2016, après 10 200 en 2015 et 6 900 en 2014. Cette montée en puissance peut être attribuée au développement des entreprises de voitures de transport avec chauffeur (VTC) depuis l’application de la loi Thévenoud sur les taxis et VTC. Dans cette activité, les sociétés constituent 53 % des créations et contribuent à la totalité de la hausse. Il s’agit aussi le secteur « transports et entreposage » est celui où les créateurs sont les plus jeunes (29 ans en moyenne). Cette situation s’accentue : l’âge moyen des créateurs de ce secteur a diminué de respectivement 4 et 7 ans par rapport à 2015 et 2014.

Les créations dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques s’accroissent nettement aussi : 90 600 créations en 2016 après 82 800 en 2015, soit une hausse de 10 %. C’est la plus forte augmentation de ce secteur depuis 2010. Elle est due à l’activité de « conseil pour les affaires et autres conseils de gestion », qui y contribue pour plus des deux tiers. Le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques est le deuxième plus important en nombre de créations d’entreprises, derrière le commerce.