« Le concept des box n’est pas encore tout à fait démocratisé. Il y a encore énormément de potentiel »

"Le concept des box n'est pas encore tout à fait démocratisé. Il y a encore énormément de potentiel"
"Le concept des box n'est pas encore tout à fait démocratisé. Il y a encore énormément de potentiel"

Le business des box par abonnement est apparu pour la première fois en 2010 à New York avec Birchbox, un coffret surprise beauté créé par Hayley Bena et Katia Beauchamp. Depuis nombreux sont les entrepreneurs à s’être lancés sur le domaine avec plus ou moins (surtout moins…) de succès. Si ce business en faisait rêver plus d’un par ses avantages – des abonnés qui rachètent régulièrement et qui ont pour la plupart prépayé leur achat, un engouement à chaque nouvelle box de la part des bloggeurs et instagrameurs, pas de stock qui dort, un fort appétit des investisseurs, une logistique cadrée… – la plupart ont aujourd’hui disparu ou vivotent dans leur coin. Mais certains ont su tiré leur épingle du jeu, comme Kitchen Trotter. Comment ont-ils fait ? Aïcha Mansouri, Pierre-François Lotiron et Kenza Hachimi nous le racontent dans cet entretien :

Equipe Kitchen Trotter

 

Qu’est ce que Kitchen Trotter ?

Kitchen Trotter est une start-up gourmande qui parcourt le monde pour le mettre dans les assiettes de ses clients. Elle propose, chaque mois, un voyage culinaire grâce à un menu exotique, authentique et délicieux. Dans ces kits, pas de produits destinés à s’entasser dans les placards, mais un véritable rendez-vous pour apprendre à cuisiner les recettes typiques d’un pays gardé secret.

D’où est née l’idée ? Qui sont les fondateurs ?

Le voyageur et l’entrepreneur partagent curiosité et envie d’aventure. Pour Aïcha Mansouri, Pierre-François Lotiron et Kenza Hachimi, l’exploration du monde entrepreneurial passe par tous les coins de la planète et se nomme Kitchen Trotter. Aïcha, Pierre-François et Kenza se sont rencontrés par le hasard de la vie, ont sympathisé grâce à leurs passions communes et scellé leur collaboration par le même appétit d’entreprendre. La recette de leur idée est simple : ils aiment cuisiner, voyager et les meilleurs souvenirs de leurs périples sont les saveurs qu’ils y découvrent. Ils souhaitent alors offrir la possibilité à chacun de découvrir le monde de chez eux, à travers la cuisine. Kitchen Trotter est né en réunissant leurs économies et beaucoup de systèmes D. « On s’est senti devenir entrepreneur lorsqu’on a vendu notre kit à quelqu’un que l’on ne connaissait pas ». Ce moment ne s’est pas fait attendre très longtemps, puisque dès la mise en ligne du site internet, la bonne idée se repend et les premiers clients sont nombreux.

Kitchen Trotter est né en réunissant leurs économies et beaucoup de systèmes D

Quelle est la philosophie, l’ADN de Kitchen Trotter ?

Kitchen Trotter a pour ambition de démocratiser la cuisine du monde et la rendre accessible au plus grand nombre. Notre ADN est un mix de gourmandise, de voyage et d’authenticité.

Où en êtes-vous du développement ? Quelles difficultés avez-vous du surmonter pour continuer à exister 5 ans après le lancement quand à% des startups ne passent pas ce cap ? Qu’est ce qui a fait la différence ?

Nous continuons la croissance et avons encore tellement de projets à réaliser : entre la conquête du retail et de l’international, nous n’allons pas nous ennuyer :) Ce qui fait la différence pour Kitchen Trotter, c’est cette envie de proposer à chaque fois une véritable expérience, une invitation au voyage et à la découverte d’une nouvelle culture par mois, à travers ses saveurs les plus authentiques. Passionnée et fidèle, notre communauté nous permet de continuer cette belle aventure ! Le bouche à oreilles est notre meilleure publicité.

Le bouche à oreilles est notre meilleure publicité

Comment choisissez-vous vos thèmes et vos produits ? Qu’est ce qui vous inspire pour les renouveler sur chaque box ?

Toute l’équipe se réunit une fois par an pour brainstormer sur les futures destinations. Nous essayons à chaque fois de varier les plaisirs : l’Asie, L’Afrique, L’Europe ou les Amériques, vous pouvez être sûr d’être surpris ! Ensuite, notre équipe sourcing s’occupe de trouver le chef natif, d’élaborer et de tester les recettes, de trouver les fournisseurs et de suivre tout le processus logistique.

Comment avez-vous réussi à vous imposer sur un secteur aussi compliqué que les box par abonnement notamment autour de la cuisine ?

Nous étions et nous sommes toujours les seuls à proposer de la cuisine du monde. La passion et le travail sur le produit couplés à une stratégie d’acquisition de clients nous ont permis de nous imposer sur le secteur du e-commerce par abonnement.

Nous étions et nous sommes toujours les seuls à proposer de la cuisine du monde

Quelle est votre stratégie marketing pour acquérir et fidéliser vos clients ?

Notre stratégie marketing repose sur plusieurs piliers, notamment Facebook Ads, Adwords, les influenceurs, partenariats d’échange de visibilité etc.

Quelle est la place des réseaux sociaux dans cotre com’ ? Comment les utilisez-vous ?

Les réseaux sociaux occupent une place importante dans notre stratégie de communication. Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, Youtube et Snapchat : Kitchen Trotter est sur tous les fronts ! :) Nous les utilisons pour produire du contenu inspirant et inspiré afin de rassembler de passionnés autour de nos sujets de prédilection : la cuisine et le voyage.

Nous les utilisons pour produire du contenu inspirant et inspiré afin de rassembler de passionnés autour de nos sujets de prédilection : la cuisine et le voyage.

Quels sont les retours de vos clients ? Quelle évolution voyez-vous depuis le lancement ?

Voici un petit verbatim de nos clients, assez parlant :)

« Toujours aussi génial. Je pensais qu’au fil du temps je serai déçu, mais non. En plus, sans trop en dévoiler, vous avez réussi, par je ne sais quel tour de magie, à trouver la « gaufrette » de mon enfance et ça c’est fort! »
Kevin

« C’est… comment dire…. Une TUERIE !!!!!!! Encore et toujours merci à toute l’équipe de Kitchen Trotter!
Je vous suis depuis la toute première box et pas une seule déception! Que de belles aventures culinaires! ♥♥♥ »
Amandine

Nous sommes toujours à l’écoute des retours constructifs que nous font nos clients afin de continuer à améliorer l’expérience Kitchen Trotter. Pour la plupart de nos client les plus fidèles, Kitchen Trotter est devenu un rituel, un rendez-vous mensuel consacré à l’évasion, la gourmandise et un agréable moment entre ses proches.

Selon y a t-il encore des places à prendre sur le ecommerce par abonnement ?

Sûrement ! Tous les mois, il y a de nouveaux concepts qui naissent et plus il y a d’acteurs sur ce marché, plus il sera évangélisé.

Quand on voit les difficultés très médiatisées de Big Moustache, et les autres disparitions, comment est il possible de tirer son épingle du jeu aujourd’hui ?

On apprend sur nos erreurs et les erreurs des autres et on continue à avancer, en innovant et en faisant ce qu’on sait faire : faire voyager les papilles de nos clients !

L’engouement est il toujours aussi fort après une période très forte il y a quelques années ?

Le concept des box n’est pas encore tout à fait démocratisé. Il y a encore tellement de potentiel, par exemple dans les villes de Province, que nous sommes sûrs, le meilleur reste à venir !

Le concept des box n’est pas encore tout à fait démocratisé

Qu’est ce qui vous parait primordial pour faire grandir son entreprise après 3 à 4 ans d’existence ?

Ce qui nous parait primordial, c’est de garder la vision long terme bien définie, de proposer un service de qualité et de continuer à surprendre.

Quelles sont les projets pour cette année 2017 ?

Lancer un nouveau pays et des nouveaux produits retail.

Un conseil pour quelqu’un qui souhaiterait se lancer aujourd’hui sur le business des box ?

Osez ! Tout est possible tant qu’on y croit 😉