(Re)donner du sens à sa vie professionnelle

(Re)donner du sens à sa vie professionnelle
(Re)donner du sens à sa vie professionnelle

Parfois quelques années après avoir créé son entreprise, le succès matériel et financier est là, mais il manque quelque chose, ce petit truc ressenti au fond de soi mais dont on n’arrive pas à définir ce que c’est et à mettre des mots dessus. Un vide intérieur, une sensation de ne pas être là où on devrait être, un sentiment indescriptible qui procure un mal-être croissant. La perte de sens à sa vie professionnelle et personnelle tout simplement.

Une fois définie cette sensation, il devient plus facile d’envisager de (re)donner du sens à ses actions et de retrouver la passion qui vous animait il y a bien longtemps.

Voici 5 actions à mettre en place pour sortir de cette torpeur :

  • Vous engager auprès des jeunes

Transmettre aux jeunes ce que vous savez, leur parler de votre parcours, de vos réussites comme de vos échecs, leur donner le goût de créer leur entreprise. D’une part faire ce genre d’action vous permet de relativiser, de mesurer le chemin que vous avez parcouru, de prendre du recul sur votre entreprise, mais aussi de motiver des jeunes nés avec la crise et qui souvent n’ont aucun espoir de s’en sortir. Vous réaliserez que les jeunes ont besoin de modèles comme vous, qui se sont battus, qui se sont relevés après chaque coup dur, qui ont créé des emplois, de la valeur. Vous comprendrez aussi que tout ce que vous avez fait n’est pas vain et que cela à un intérêt pour les autres. Vous donnez de votre temps, mais vous gagnerez tellement en richesse personnelle. L’association la plus connue qui propose cette action est 100 000 entrepreneurs. Aucun entrepreneur ne ressort le même qu’il était 2 heures avant, de la classe où il intervient. C’est une expérience à faire et refaire. Les entrepreneurs qui partagent ainsi, sans le savoir, feront naitre des vocations chez quelques élèves et redonneront le goût d’apprendre à d’autres.

  • Mentorer des jeunes startupers

Si vous ne vous sentez pas de retourner à l’école pour raconter votre parcours, vous pouvez aussi vous investir auprès de jeunes entrepreneurs qui ont lancé leur startup récemment et qui recherchent des mentors pour les accompagner dans leur parcours. Il existe le pôle PEPITE, les concours des écoles de commerce, les accélérateurs et incubateurs, ou Led by Her etc… Nombreuses sont les structures qui sont toujours à le recherche de chefs d’entreprise prêts à donner de leur temps pour mener des jeunes entrepreneurs vers le succès. Vous accorderez quelques heures par mois à un startuper en l’aidant à construire son business plan, à créer une offre commerciale, vous le mettrez en relation avec votre réseau, l’aiderez à lever des fonds, mais surtout vous lui apporterez un soutien moral dont le débutant a bien besoin ! Comme pour les lycéens, vous réaliserez que vous avez de nombreuses compétences qui ne demandent qu’à être partagées avec ceux qui se lancent et ont l’envie forte de faire comme vous.

  • Créer une association

La France est le berceau des associations, il en existe des millions. Pourquoi ne pas créer la vôtre. Vous avez une âme d’entrepreneur, vous gérez une boite, vous pouvez bien gérer une association en plus. Sur divers sujets liés à l’entrepreneuriat : aussi bien pour organiser des rencontres mensuelles entre chefs d’entreprise afin de sortir de son quotidien, des conférences sur des sujets divers et variés Entreprendre à 50 ans ? Allier ses activités sportives et entrepreneuriales ? Ou des dîners-débats autour d’une personnalité. Organiser de tels events fait appel à vos compétences managériales, commerciales et humaines. Elles vous font aussi sortir de votre zone de confort en vous confrontant à un nouveau milieu, parfois découvrir tout un panel de professions dont vous n’aviez jamais eu l’accès : restauration, évènementiel, logistique… Ces rencontres vous permettent à la fois de rencontrer du monde, des personnes en dehors de votre réseau habituel, mais aussi de partager vos compétences sur la base du donnant-donnant.

  • Créer une fondation

Si vous ne souhaitez absolument pas aller à la rencontre d’autres gens, ou vous n’avez pas de temps à consacrer à d’autres personnes, ou encore si vous ne voulez plus parler entrepreneuriat en dehors de votre bureau, mais que vous souhaitez contribuer à améliorer le monde, pourquoi ne pas créer votre fondation à laquelle vous verserez de l’argent pour des œuvres qui vous tiennent à cœur ? Tout est envisageable selon vos passions. Vous pouvez sponsoriser l’équipe locale de rugby de votre fils, l’école de danse de votre fille, faire redécorer la salle des jeunes de votre quartier, soutenir un artiste que vous appréciez ou bien offrir un spectacle de magie aux enfants de l’hôpital voisin. L’argent que vous avez gagné aura ainsi une grande utilité.

  • Revendre votre entreprise et changer de vie

Si vraiment rien ne vous motive, si la gestion d’une entreprise ne vous intéresse plus du tout, si vous n’avez plus le goût ni l’envie de faire quoi que ce soit pour votre boite, une seule solution s’impose : la cession. Avant qu’il ne soit trop tard, que le chiffre d’affaire baisse et que les problèmes surgissent. Nombreux sont les entrepreneurs à attendre trop longtemps pour mettre en vente leur boite et le jour de la signature ils s’en mordent les doigts. Il vaut toujours mieux arrêter quand tous les voyants sont au vert pour en tirer un bon prix de vente et trouver un acquéreur facilement. Ensuite vous pourrez prendre le temps de réfléchir à ce que vous voulez vraiment dans votre nouvelle vie, sans vous précipiter et en redécouvrant toutes les belles choses qui vous entourent ou qui n’attendent que vous pour éclore.

Comme on peut le voir, réussir financièrement et matériellement est une chose, mais la réussite personnelle ne passe pas simplement par « les signes extérieurs de richesse » et un compte en banque. Il n’y a qu’au fond de soi que l’on sait si on a réussi ou pas. Pour autant il est toujours temps de reprendre les choses en mains et de donner du sens à sa vie professionnelle d’une façon ou d’une autre et de retrouver la passion de vos débuts.