« Ce n’est pas l’idée de raid qui nous a séduit, mais le côté humanitaire » Julien Garnier & Silvia Frati, équipage 107 du 4L Trophy 2016 #pharma

4L Trophy

En février prochain s’élancera le 19ème Raid 4L Trophy auquel participeront plus de 1000 équipages d’étudiants. Parmi eux, Julien Garnier et Silvia Frati, étudiants en pharmacie et membres actifs de l’association humanitaire de la faculté de pharmacie de Paris, Huma Pharma depuis 3 ans. Ils en furent même président et vice-présidente l’année dernière. C’est lors de l’édition 2015 que Julien a eu l’idée de participer à ce raid et a proposé à Silvia de l’accompagner dans l’aventure. « Il y a un truc à faire, il faut le faire ce raid humanitaire« , se dit-il alors comme une évidence, après avoir déjà effectué deux voyages humanitaires à Madagascar pour éduquer les populations à l’hygiène, aux premiers soins et au bon achat et usage du médicament, pendant ses premières années d’études. Un nouveau challenge « utile » à relever se profile. Une semaine plus tard la préinscription est enregistrée et il leur faut alors trouver une 4L, une denrée de plus en plus rare sur le marché. Entre les partiels, les cours, les révisions, Julien et Silvia laissent échapper plusieurs belles occasions, mais ils finissent par dénicher leur voiture – qui a déjà participé au 4L Trophy- sur Le Bon Coin. Le temps de réunir les fonds nécessaires pour la payer, 2300€ financés par des dons et des sponsors, la voiture est à eux.  Reste maintenant à convaincre des entreprises de sponsoriser leur équipage, en valorisant le côté humanitaire de l’action, et la légitimité de deux étudiants de pharmacie de participer pour représenter la filière santé.

Julien & Silvia

Le conseil d’administration et le doyen de la Faculté de Pharmacie de Paris les soutiennent dans leur projet et leur ont même réalisé une vidéo promotionnelle. Leur premier sponsor est une jeune startup, The City Daily qui leur a offert 300€ pour être présent sur la voiture. Puis ont suivi une entreprise qui leur fournira les autocollants des sponsors gratuitement, « on a tout simplement appelé l’entreprise qui a créé ceux qui étaient sur la voiture quand on l’a achetée« , une auto-école, un théâtre, etc… Mais Julien et Silvia misent beaucoup sur les entreprises du monde officinal, comme PharmodelMa Formation Officinale, etc… Ils ont aussi fait une vente de stylos le jour de la rentrée des deuxièmes années. Bout à bout ils pensent atteindre le budget de 8300€ qu’ils ont jugé nécessaire pour financer la totalité du projet.

Faculté de Pharmacie

Au delà de l’initiative humanitaire, le 4L Trophy est aussi une formidable opportunité pour les deux étudiants de se frotter au monde de l’entreprise, de la recherche de sponsors, aux réseaux sociaux, à la com’, etc… Pas évident quand on vient du monde de la pharmacie, où tout ceci reste très éloigné de la formation base sur le médicament, les sciences pharmaceutiques et surtout un emploi du temps très chargé. Au contraire des étudiants d’écoles d’ingénieurs ou de commerce qui peuvent reprendre les associations créées par des anciens pour participer au 4L Trophy année après année, gardant aussi le bénéfice des partenariats établis avec des entreprises.

Pour le financement Julien et Sylvia ont donc miser sur le système D et leur forte motivation. Ils ont créé une cagnotte Leetchi sur laquelle leurs proches et d’autres mécènes peuvent donner la somme qu’ils désirent. L’objectif est d’atteindre 2000€ d’ici décembre pour finaliser l’inscription et se concentrer ensuite sur les fournitures scolaires qu’ils doivent embarquer dans leur voiture qu’ils donneront dans plusieurs écoles du désert marocain.

Niveau budget, 4L Trophy c’est déjà 2650€ d’inscription à régler pour les frais d’assistance, médicaux, le bateau aller/retour entre l’Espagne et le Maroc, l’assurance, le bivouac, ainsi que l’organisation. D’où l’importance de trouver rapidement des sponsors et pouvoir ensuite se concentrer sur le projet en lui-même. En 18 éditions le 4L Trophy a permis l’ouverture de 13 écoles dans le désert marocain, ainsi que leur autosuffisance à l’année. C’est d’ailleurs « le côté humanitaire avait le raid aventure » qui a séduit Silvia et Julien.

4L

En parallèle de ce projet, Julien a choisi la voie officinale et espère un jour avoir sa propre pharmacie. Il est actuellement en 5ème année hospitalo-universitaire. Il effectuera une partie de son année de stage au Canada, pour se ressourcer, se recentrer sur ses aspirations, « faire une pause humanitaire« , après plusieurs années exceptionnelles mais éprouvantes malgré tout. Silvia, de son côté est en 4ème année et a choisi la voie industrie. Elle espère s’aventurer dans l’innovation de la santé, un secteur en pleine expansion. « L’humanitaire est en nous, si on a l’occasion, on en refera, c’est sûr« . Ils restent d’ailleurs membres actifs de Huma Pharma qui organisera un Forum Humanitaire d’envergure nationale les 13 et 14 novembre prochains.