« Les Français de l’étranger contribuent largement au développement de notre pays à l’international » Julien Faliu, fondateur d’Expat.com

"Les Français de l’étranger contribuent largement au développement de notre pays à l’international" Julien Faliu, fondateur d'expat.com
"Les Français de l’étranger contribuent largement au développement de notre pays à l’international" Julien Faliu, fondateur d'expat.com

Le nombre d’expatriés français a augmenté de 35% en 10 ans. Que ce soit pour une opportunité professionnelle, les études, l’envie de découvertes et d’aventures, une expatriation est toujours enrichissante, sur le plan professionnel et personnel, mais encore faut-il bien la préparer pour en profiter. C’est l’objectif d’Expat.com, un blog qui compte 1,5 millions de membres dans le monde. Créé en 2005 sous le nom d’expat-blog.com, Expat.com est une plateforme web dédiée à la mobilité internationale, un réseau social pour celles et ceux qui vivent ou souhaitent vivre à l’étranger.

Pour aider au mieux ceux qui ont fait le choix de tenter l’aventure de l’expatriation, le site Expat.com propose une nouvelle version, centrée sur l’expatrié et ses besoins. Celui-ci peut accéder gratuitement aux informations et outils lui permettant à la fois de préparer et de mieux vivre son expatriation, du départ jusqu’au retour en France.

Julien Faliu, fondateur du site, installé lui-même à l’Ile Maurice nous en dit plus sur l’expatriation :

Julien Faliu

C’est quoi Expat.com ? Quelle est son origine ?

Expat.com est le plus vaste réseau d’entraide pour les expatriés. Le site fournit gratuitement informations et conseils à celles et ceux qui vivent ou souhaitent vivre à l’étranger : c’est ainsi un outil incontournable pour une expatriation réussie.

J’ai fondé le site en 2005, sous le nom d’expat-blog.com : à l’origine, il s’agissait d’un annuaire de blogs d’expatriés. Au fil des ans, de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées pour le transformer en une plateforme complète autour de l’expatriation.

Pourquoi avoir créé une nouvelle plateforme ?

Après 10 ans, nous avons décidé de proposer une nouvelle plateforme et une nouvelle marque afin de mieux servir les expatriés à travers le monde et de mieux répondre à leurs besoins. Ce changement permet également de mieux refléter ce que nous sommes réellement aujourd’hui. D’un annuaire de blogs, nous sommes devenus un véritable réseau social, axé sur l’entraide et l’échange, nous voulons devenir LA référence sur le marché international.

Quels sont les services que vous apportez à vos membres ? Comment ont-ils évolué depuis la création ?

Nous accompagnons nos membres tout au long de leur projet : phase de préparation, vie à l’étranger et retour dans leur pays d’origine. Pour les aider, nous proposons différents outils via lesquels ils peuvent trouver des informations et échanger avec les autres membres sur la destination qui les intéresse :

  • forums de discussion
  • guides de l’expatrié
  • rubriques emploi et immobilier
  • annuaire de services
  • rubrique événements
  • petites annonces
  • album photo
  • réseau social
  • annuaire de blogs

A qui vous adressez-vous ?

Expat.com s’adresse à la fois aux expatriés et aux futurs expatriés. Tout le monde peut participer : le site étant basé sur l’échange et l’entraide, tous ceux qui souhaitent apporter leur expérience et des informations sont les bienvenus !

Voyez-vous une évolution des motivations des candidats à l’expatriation ces 10 dernières années ? Pourquoi s’expatrie-on aujourd’hui ?

L’emploi est l’une des principales sources de motivation pour une expatriation. De plus en plus d’expatriés ont fait le choix de vivre à l’étranger parce qu’ils avaient décroché un poste attractif ou pour tenter leur chance ailleurs sur le plan professionnel.

L’emploi est l’une des principales sources de motivation pour une expatriation

Vous en tant que fondateur, que faites-vous, où vivez-vous ? Que vous apporte cette plateforme ?

J’ai créé la plateforme alors que j’étais moi-même expatrié et je le suis toujours ! Après quelques années entre Londres et Madrid, j’ai posé mes valises à Maurice. Expat.com est un moyen de rencontrer des personnes aux quatre coins du monde, d’échanger avec des gens que je n’aurais peut-être jamais pu rencontrer dans la vraie vie. C’est très enrichissant sur le plan humain et culturel.

Avez vous un business model ?

Le site est entièrement gratuit pour les particuliers, tous les contenus et fonctionnalités sont libres d’accès. Nous sommes exclusivement financés par les professionnels qui souhaitent promouvoir leurs produits et services sur la plateforme. Nous travaillons beaucoup avec les grandes entreprises de la mobilité internationale : assureurs, banques et déménageurs.

Quels conseils donneriez-vous à un futur expatrié pour la réussite de son projet ?

De bien le préparer. La réussite d’une expatriation passe par une importante phase de préparation de son projet. C’est une étape indispensable : il faut prendre en compte tous les aspects.  

La réussite d’une expatriation passe par une importante phase de préparation de son projet

Un entrepreneur qui voudrait s’expatrier, et créer son business sur place, y a t-il des pays plus intéressants que d’autres, comment s’intégrer sur place en n’étant pas salarié ?

Certains pays sont plus faciles d’accès aux entrepreneurs, de par la facilité d’y créer une entreprise, d’y recruter, ou d’y trouver une fiscalité attirante. Il existe des statistiques intéressantes à ce sujet : http://www.doingbusiness.org/rankings. Mais au delà des statistiques, je pense que le plus important, c’est d’aimer le pays dans lequel on s’établit, et d’y trouver son équilibre.

Peut-on s’expatrier passé un certain âge ? 40 ou 50 ans par exemple ?

Tout à fait : de nombreux expatriés ont fait le choix de passer leur retraite à l’étranger. Il n’y a pas d’âge pour se lancer ! 

Est-ce plus « facile » de s’expatrier à 25 ans sans attache, à 35 ans avec sa famille, à 50 ans après un divorce ou à la retraite finalement ?

Je ne sais pas si l’on peut dire que l’expatriation est plus facile en fonction de l’âge. Chaque expatriation a ses défis à relever. En fonction de l’âge d’expatriation, les attentes et donc les critères de choix d’une destination ne sont pas les mêmes. Entre 25 et 30 ans, les jeunes diplômés cherchent principalement à démarrer leur carrière, à se constituer une expérience professionnelle. Si l’on part en famille, on va opter pour une destination offrant un environnement propice à l’épanouissement de chacun, avec un enseignement de qualité pour les enfants. A la retraite, ce sont généralement des destinations « soleil » qui sont privilégiées. 

On dit souvent que « conjoint d’expat » c’est difficile, comment le voyez-vous ? Des conseils à donner ? Comment faire pour profiter de cette période au mieux et ne pas créer un vide sans parcours professionnel ?

Cela peut être difficile si l’on n’est pas suffisamment préparé : les conjoints d’expats quittent parfois un poste important pour suivre leur conjoint dans des pays où ils ne peuvent exercer ou trouver un poste à la hauteur de leurs ambitions.

Pour vivre au mieux cette période, il faut déjà pouvoir s’entourer : rencontrer du monde sur place est essentiel. Si le conjoint d’expat ne travaille pas, il existe diverses façons de mettre à profit son expérience à l’étranger et de la valoriser à son retour : participer à la vie associative locale, apprendre une langue étrangère, ou tout simplement la gestion de l’expatriation (formalités, déménagement, gestion de la vie familiale sur place…).  

Comment valoriser une période d’expatriation dans son CV ?

Une expatriation est toujours enrichissante, sur le plan professionnel et personnel. Pour la valoriser auprès de potentiels recruteurs, il s’agit de mettre en avant toutes les compétences nouvelles développées au cours de cette expérience, outre bien sûr celles propres aux missions qui vous ont été confiées : apprentissage de la langue, gestion de la dimension multiculturelle, adaptation aux défis dans un nouvel environnement…

Une expatriation est toujours enrichissante, sur le plan professionnel et personnel

Revenir en France, c’est dur ?

En fonction du temps passé à l’étranger, revenir chez soi peut être un process plus ou moins compliqué : comme dans tout pays, les formalités administratives sont parfois longues et il n’est pas toujours évident de tout gérer à distance.

Au-delà de l’aspect pratique, il faut prendre en compte la dimension émotionnelle : après de longues années dans un autre pays, où l’on a construit une partie de sa vie, où l’on a son nouvel entourage, ses habitudes quotidiennes, il peut s’avérer difficile de laisser tout cela même si c’est pour rentrer « chez soi ». Suivant la durée de l’expatriation, le retour en France peut être préparé de la même façon que l’expatriation elle-même puisqu’il faudra se réadapter à un nouvel environnement, une culture différente de celle dans laquelle l’expatrié a évolué pendant plusieurs années.

Y a t-il plus d’expatriés aujourd’hui ? Pourquoi ? Dans quels pays ?

Le nombre d’expatriés est en effet en hausse. A titre d’exemple, le nombre d’expatriés français a augmenté de 35% en 10 ans. De nombreuses raisons poussent les gens à s’expatrier : opportunités professionnelles, études, envie de découvertes, enrichissements personnel et culturel…

Parmi les pays les plus populaires pour l’expatriation, nous pouvons citer le Canada, les États-Unis, les pays du Moyen-Orient tels que les Émirats Arabes Unis ou le Qatar, ou encore Singapour, la Thaïlande et la Nouvelle Zélande.

Le nombre d’expatriés français a augmenté de 35% en 10 ans

L’expatriation sera t-elle à l’avenir une condition sine qua non pour les jeunes de trouver un job en France comme on l’entend souvent dire ?

Une expérience à l’étranger est un atout considérable pour les jeunes. Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à tenter l’aventure que ce soit pour leur premier emploi, leur stage ou pour poursuivre leurs études. Cela est d’ailleurs encouragé par de nombreuses universités et écoles qui intègrent dans leur cursus des semestres à l’étranger ou une année de césure.

Que pensez-vous des mouvements reviensleon ou de l’appel de Marc Simoncini ?

Je pense que ce sont des initiatives intéressantes, mais qu’il faut aussi dire que les Français de l’étranger contribuent largement au développement de notre pays à l’international. Cette présence fait rayonner notre pays dans le monder entier, diffuse et valorise le savoir-faire français, et à mon humble avis participe indirectement à notre économie. Le sujet des grandes fortunes établies à l’étranger pour des raisons fiscales est un tout autre sujet.

Les Français de l’étranger contribuent largement au développement de notre pays à l’international

Quels sont les pays les plus favorables à l’expatriation des français en ce moment ?

Les jeunes français privilégient des destinations où les opportunités de carrière et de développement sont intéressantes : l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Émirats Arabes Unis, le Qatar, l’Australie…

Quels sont prochains projets ?

Nous souhaitons renforcer la composante sociale d’expat.com via notre toute nouvelle section évènements, et tisser de nouveaux partenariats avec de grandes entreprises qui recrutent à travers le monde entier. Nous prévoyons également de développer des applications mobiles dédiées à notre audience d’expatriés.


Pour aller plus loin…

  • Le livre

Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite !

Vous pouvez vous offrir mon livre Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite ! Manuel inspirationnel à destination des (futurs) entrepreneurs en cliquant sur Acheter !