« Sur le marché des salles de sport, il pourra encore se créer 1000 à 2000 clubs sur la France ces prochaines années » Patrick Mazerot fondateur de L’Appart Fitness

"Sur le marché des salles de sport, il pourra encore se créer 1000 à 2000 clubs sur la France ces prochaines années" Patrick Mazerot fondateur de L'Appart Fitness
"Sur le marché des salles de sport, il pourra encore se créer 1000 à 2000 clubs sur la France ces prochaines années" Patrick Mazerot fondateur de L'Appart Fitness

Il n’y a pas que les startups qui lèvent des fonds, la preuve avec L’Appart Fitness, un réseau de franchises de salles de sport haut de gamme, fondé en 2011 à Lyon par Patrick Mazerot, qui vient de lever 4,5 millions d’euros. Une somme qui servira à augmenter le nombre d’ouvertures d’espaces sur tout le territoire, jusqu’à 210 d’ici 5 ans. Une opération qui est aussi l’occasion pour le groupe d’accueillir deux nouveaux associés à son capital : Sébastien Davray, récemment nommé Directeur Général, et Frédéric Poty, en charge du développement.

Les clubs de proximité, d’une surface de 250 à 2 000 m2, sont conçus pour être facilement dupliqués afin de mailler le territoire national. L’Appart Fitness ambitionne de figurer dans le top 5 des clubs de fitness en France alors que l’attrait des français pour le sport augmente chaque année, surtout en janvier…

Patrick Mazerot nous en dit plus :

Patrick Mazerot

Qu’est ce qui vous a mené à la création de votre première salle de sport ? Quels étaient vos objectifs à l’époque ? Qu’est ce qui vous motivait ?

Passionné de planche à voile, j’ai acquis une solide expérience dans la gestion de réseaux de franchises en participant activement au développement des chaînes de magasins MATOS®, l’un des plus gros acteurs de distribution dans le domaine. Après l’effondrement du marché de la planche à voile, devenu trop élitiste dans les années 95, j’ai connu mon second coup de foudre professionnel grâce au Fitness. C’est pour moi le sport de tous les sports car il s’adresse au plus grand nombre et répond aussi bien aux objectifs de compétition, de bien-être, de remise en forme tout en créant du lien social.

Après avoir été consultant pour Odyssée Fitness, j’ai fondé mon premier club de Fitness en 1997 sous l’enseigne BodySculpt à Villeurbanne (69).

Cette solide expérience et le potentiel du marché européen du Fitness (taux de pénétration en France de 6 % contre 10 à 15 % en Europe*), ont fait émerger le désir de développer une nouvelle offre de Fitness en France. Je souhaitais démocratiser l’accès aux salles de Fitness pour les rendre accessibles au plus grand nombre tout en assurant une offre de qualité. C’est ainsi que le concept de L’Appart Fitness est né. Le premier club ouvre ses portes en 2007 et offre un espace de 250 m2, au cœur de la presqu’île, rue de la République à Lyon.

En 2011, j’ai crée la holding Fitnessea Group qui regroupe 4 clubs filiales et ouvre le concept à la franchise afin de s’adapter au fort potentiel du marché français en développant des petites et moyennes structures de proximité.

Comment le secteur des salles de sport a t-il évolué depuis votre création ? Y a t-il encore des places à prendre ?

Le marché devrait passer à 8% voire 10% en taux de pénétration, ce qui laisse à penser qu’il pourra se créer entre 1000 et 2000 nouveaux clubs. Dans ces créations, il y aura la place pour les différents segments d’offre, du premium au low cost, sans oublier l’émergence de micro gym (pilates, RPM, crossfit, …).

Le marché des salles de sport devrait passer à 8% voire 10% en taux de pénétration, ce qui laisse à penser qu’il pourra se créer entre 1000 et 2000 nouveaux clubs

Comment L’appart Fitness se démarque t-il de la concurrence importante sur les salles de sport ?

Afin de séduire un plus large public, notamment les non sportifs, L’Appart Fitness a créé en avant première en France, dès 2007 l’abonnement mensuel sans engagement.

Un moyen de se démarquer de la concurrence et surtout de répondre à une vraie attente des consommateurs. Selon leurs besoins, nos adhérents choisissent entre 5 formules d’abonnements, en fonction de leurs habitudes de fréquentation, de 19 à 59 € par mois. Un prix d’abonnement sur mesure garanti à vie.

Première enseigne à avoir installé des cabines de change et de douche individuelles, les clubs disposent de casiers grand format et offre un design soigné afin que chacun (néophyte, sportif amateurs ou confirmés) se sente bien.

Dès 2014, L’Appart Fitness anticipe les tendances émergentes en créant des cours de Small Group Training, permettant de créer une émulation pour des petits groupes de même niveau, ou motivés par le même objectif. Une offre très appréciée qui complète le coaching personnalisé et les cours collectifs. L’Appart Fitness est aussi devenu le précurseur en France du concept Les Mills Cinéma : vidéo grand format qui permet de varier l’offre de cours.

Au-delà de ça, L’Appart Fitness offre une qualité de services commune à tout le réseau. C’est à dire un service de proximité à taille humaine avec du matériel Matrix® haut de gamme et une offre de cours adaptés permettant à chacun de vivre sa propre expérience du Fitness. Une équipe de professionnels accueille les adhérents de 9 h à 21 h, dans un cadre convivial et chaleureux, avec un espace détente dédié où les boissons chaudes sont offertes à discrétion. Dès son inscription, l’adhérent est pris en charge par un coach sportif diplômé d’état pour comprendre ses besoins et optimiser l’atteinte de ses objectifs. Un premier rendez-vous permet de définir un programme d’entraînement et valide l’accès au service libre de 6 h à 23 h. La carte de membre donne accès à tous les clubs L’Appart du réseau, idéale pour les personnes qui sont souvent en déplacement.

L’offre de cours collectifs est très variée : séances de RPM (vélo indoor en musique), bodypump (séance avec poids pour se renforcer), bodybalance (association de yoga, taï-chi, pilates), circuit training (enchaînement de postes cardio et musculation), zumba… Une palette large inspirée des dernières tendances du marché et toujours encadrée par des professeurs formés et diplômés.

Pour dynamiser la vie des clubs, des événements indoor (stage de self défense, zumba-night…) et outdoor (initiation cascade de glace, week-end initiation ski de randonnée, sortie VTT ou footing…) créent une véritable émulation au sein des clubs et entre les clubs eux-mêmes.

Qu’est ce qui attire votre clientèle par rapport aux autres enseignes ? Quelle est votre valeur ajoutée ?

Notre cible est de considérer le plus large panel de clientèle : les sportifs et surtout les non sportifs. Nous proposons des programmes et activités des plus accessibles. L’objectif étant de leur faire passer un moment de convivialité, d’échanges, et de plaisir tout en jouant au fitness.

Quel est le chiffre d’affaires moyen ainsi que la rentabilité d’un centre Appart fitness ? 

Le chiffre d’affaires moyen se situe entre 500.000 et 700.000 euros, mais le concept a prouvé sa rentabilité dès 300.000 euros et permet de gérer des centres de profit qui dépasseront les 2.000.000 d’euros. Dans tous les cas, l’objectif est une rentabilité dès la première année avec des EBE (excédent brut d’exploitation) qui iront de 20 à 35% dès la deuxième année. Cette rentabilité permet un retour sur investissement rapide, favorisant l’ouverture d’un deuxième voire d’un troisième établissement en multi sites.

Le chiffre d’affaires moyen se situe entre 500.000 et 700.000 euros

Combien faut-il d’apport pour rentrer dans votre réseau ?

Le montant de l’apport sera de 20 à 30% du budget global hors matériel. Selon la surface et les types de travaux envisagés, il faudra compter une enveloppe de 370.000 à 700.000 euros qui nécessitera un apport entre 70.000 et 125.000 euros. Nous apporterons, en partenariat avec notre fournisseur Matrix, une solution financière (type « leasing ») pour le matériel cardio et musculation compris entre 100.000 et 200.000 euros.

Quel accompagnement assurez-vous au lancement et par la suite ?

Le groupe accompagne les candidats à la franchise dans leur projet afin de garantir les conditions du succès.

La première étape consiste en un état des lieux précis du marché :

– étude de la zone de chalandise avec analyse qualitative et quantitative du marché,

– listing des clubs existants,

– recherche de locaux,

– coordination comptable et business plan.

Pour la mise en place de chaque projet, les franchisés sont accompagnés dans leur réflexion sur l’intégration des différents espaces, l’évaluation des travaux et l’aménagement selon la charte. Le cahier des charges architectural des clubs est d’ailleurs conçu pour s’adapter aux surfaces de 250 à 2 000m2.

Une formation complète de 9 jours permet d’appréhender tous les métiers qu’implique la gestion d’un club :

– Financier : business plan / ressources humaines

– Comptabilité et trésorerie

– Accueil : processus et méthodologie

– Commercial : formation de vente

– Adhérent : analyse comportementale

– Marketing / web : médias, internet et réseaux sociaux

– Administratif : gestion de back office

– Sportif : plannings, recrutement, évaluations

– Informatique

Au-delà de cette immersion dans les «best practices» de L’Appart Fitness, les franchisés bénéficient d’une formation continue. Ainsi, des séminaires de travail bimestriels sont organisés par le groupe et des commissions d’expertises sont proposées en concertation avec les franchisés eux-mêmes (achat, logistique, commercial, marketing, finance, formation…). L’Appart Fitness a également développé des supports d’aide à la vente et des supports marketing pour faciliter la communication de chaque entité.

Les clubs de sport peuvent ils aujourd’hui se passer d’une enseigne ?

Devant l’explosion des différentes enseignes sur le marché français, les acteurs indépendants auront de plus en plus de difficulté à répondre à la complexité de notre métier : que cela soit sur les aspects financiers, juridiques, sociaux, marketing, vente et managériaux.

Devant l’explosion des différentes enseignes sur le marché français, les acteurs indépendants auront de plus en plus de difficulté à répondre à la complexité de notre métier

Pourquoi avoir levé 4,5 millions d’euros ? Comment s’est passé votre tour de table auprès des investisseurs dans un domaine plutôt habitués aux startups tech ? Qu’est ce qui les a séduit dans votre projet ?

Les différents  investisseurs qui nous ont contactés avaient déjà l’expérience d’investissements similaires sur des groupes en Europe et avaient conscience du retard du marché français. Les différents programmes nationaux nutrition santé (comme « mangerbouger ») les ont confortés sur les perspectives de croissance d’un marché qui était très en retard. Notre modèle économique basé sur l’abonnement mensuel qui garantit un chiffre d’affaires récurrent et une faculté d’ouverture de marché les a séduit, en complément de la professionnalisation de notre groupe tant sur le plan financier que juridique et managérial. La qualité de nos clubs filiale et franchise les a convaincus et a motivé leur volonté d’accompagner notre croissance organique et structurelle.

Quels sont vos projets prochainement ?

Dans un premier temps nous intégrons nos 2 nouvelles acquisitions en filiale : L’Appart Lyon Tête d’Or (1700 m2) et L’appart Lyon Préfecture (1000 m2). Nous sommes également en pleine phase de développement grâce à l’affirmation d’une stratégie de marque tournée vers le grand public, la construction d’un nouveau site web et d’un blog. Par ailleurs, une application permettra d’apporter un suivi à nos adhérents lors de leurs entrainements dans nos salles ainsi que sur la continuité de leurs entrainements en outdoor ou à la maison.

Êtes-vous impliqué dans l’écosystème entrepreneurial français pour promouvoir la création d’entreprise ? Pourquoi ?

Bien-sûr, en tant qu’ancien vice-président de syndicats de clubs de remise en forme, je suis impliqué dans différentes organisations françaises et européennes tant sur la problématique de la santé que sur l’industrialisation de notre secteur d’activité. De plus, ma connaissance du marché français depuis bientôt 20 ans m’a amenée à interagir auprès des différents acteurs nationaux et à intervenir en accompagnement auprès de structures en difficulté.

Un conseil pour un futur entrepreneur ?

Il faut avoir la passion du sport (pratiquant ou non pratiquant), puis l’envie, l’audace, le courage, la capacité de travail, la volonté de servir ses adhérents et la capacité de travailler en équipe, en sachant écouter et déléguer. Sans oublier la nécessité de bien s’entourer (banquiers, comptables, conseil juridique, conseil auprès des CCI, …)


Pour aller plus loin…

  • Le livre

Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite !

Vous pouvez vous offrir mon livre Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite ! Manuel inspirationnel à destination des (futurs) entrepreneurs en cliquant sur Acheter !