L’exceptionnel d’hier est devenu le banal d’aujourd’hui

L'exceptionnel d'hier est devenu le banal d'aujourd'hui
L'exceptionnel d'hier est devenu le banal d'aujourd'hui

Aujourd’hui tout est tellement possible qu’on ne se rend plus compte qu’il y a à peine 5, 10 ou 15 ans tout ce que nous faisons facilement de nos jours était exceptionnel. Sans parler des smartphones, des réseaux sociaux ou du covoiturage, mais tout ce qui professionnellement ou artistiquement relevait d’un don, d’un travail acharné, d’un gros investissement personnel et financier, d’acharnement et de sacrifices.

Aujourd’hui on peut tous écrire un livre et l’auto-publier. Qui aurait eu le cran de se lancer dans l’écriture d’un roman en 1998 et d’imaginer que quelques milliers de personnes allaient le lire ? Impossible, il fallait une maison d’édition et seuls les meilleurs avaient la chance d’être publiés et de voir leur nom dans les rayons des librairies de quartier ! Alors qu’en 2016, chacun peut écrire son livre, le publier et rencontrer son public. Seul le public a le pouvoir de juger si le livre est bon ou pas. Chacun peut créer sa page Facebook, son petit site de présentation, contacter par Linkedin les acheteurs des librairies et les journalistes des émissions littéraires pour faire parler de son dernier opus. Fou non ?

Idem pour la musique, la chanson, la danse, la cuisine, le cinéma, le sport, tout le monde a sa chance ! Il est possible de composer chez soi avec un logiciel, de mettre en ligne sur Youtube son clip réalisé à la maison, même dans sa chambre d’ailleurs, de demander à des gens qui ne nous connaissent pas de financer notre projet, de devenir une star en donnant des conseils de maquillage ou vestimentaires. La pâtisserie est devenu mainstreet maintenant que chacun peut présenter ses réalisations sur son blog, participer au Meilleur Pâtissier et se faire repérer par un éditeur. Avant, la patisserie c’était has been, compliqué et ennuyeux, aujourd’hui tout le monde peut devenir Christophe Michalak. On peut aussi réaliser son propre film et le diffuser dans les salles de cinéma à travers la France, et même le Canada et la Belgique, comme l’ont fait Marc de la Ménardière et Nathanël Coste avec En quete de Sens ou Claire Patronik avec Comme ils respirent, un documentaire sur la danse. On peut faire un saut en chute libre depuis la stratosphère sans programme de recherche national. On peut courir un marathon sans faire partie d’une équipe olympique. On peut aussi produire son propre one (wo)man show ou lancer une révolution pacifique pour faire bouger les gouvernements, comme en Islande. Idem avec la justice comme le prouve le Tribunal Monsanto.

Alors d’une part, cela remet en place ceux qui pensent que c’était mieux avant, car la seule chose qui était mieux avant c’est qu’on était jeune, qu’on avait plein de rêves, qu’on n’avait pas connu l’échec, qu’on croyait que notre vie serait mieux que celle de nos parents, qu’on ne divorcerait pas, qu’on ne planterait pas notre boite, qu’on deviendrait riche, etc… Sauf qu’entretemps, on a flanché, on a chuté, on a perdu nos illusions, on a connu des moments difficiles, on a réalisé que quelque soit l’époque dans laquelle on vit, il y a des guerres, des attentats, des violences, des échecs, des erreurs et que sur la plupart on n’y peut rien, nous. Mais en fait si, on y peut quelque chose : on peut rebondir, on peut agir à notre échelle, on peut sourire quoiqu’il arrive, on peut changer de regard sur le monde et s’arrêter sur ce qui est positif, même le plus petit truc insignifiant et surtout prendre conscience qu’aujourd’hui l’impossible d’hier est devenu notre quotidien. On peut tout essayer, tout rater, tout recommencer et réussir là où quand on avait 20 ans on ne pensait même pas s’engouffrer un jour. Il faut réaliser la chance qu’on a de vivre notre époque et le dire haut et fort face à tous les sceptiques et tous les déclinistes qui hantent nos vies et les médias.

Alors cette année 2016, écrivez votre livre, montez votre blog, créez votre restaurant, chantez, dansez, réalisez votre film, ne vous autolimitez pas, le succès et la réussite ce n’est pas que des milliers de gens vous disent que ce que vous faites c’est bien ou achètent votre disque, mais simplement que vous alliez au bout de vos rêves et que vous ayez conscience de la chance que nous avons de vivre aujourd’hui où malgré tout ce qu’on nous dit, chacun a sa chance, celle de créer ses projets, les plus fous soient-il.


Pour aller plus loin…

  • Le livre

Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite !

Vous pouvez vous offrir mon livre Changez de vie, plaquez tout pour créer votre boite ! Manuel inspirationnel à destination des (futurs) entrepreneurs en cliquant sur Acheter !