Comment rester aligné avec ses valeurs quand on est entrepreneur ?

Comment rester aligné avec ses valeurs quand on est entrepreneur ?
Comment rester aligné avec ses valeurs quand on est entrepreneur ?

Dans le monde professionnel, il n’est pas toujours facile de rester aligné avec ses valeurs. Que ce soit en entreprise lorsqu’on est salarié, pour ne pas perdre sa place ou avoir l’augmentation tant attendue, ou en tant qu’entrepreneur pour ne pas perdre un client. L’argent en est toujours la finalité… Cette carotte après laquelle tout le monde court, quoiqu’on en dise et même si on essaie de s’en détacher un maximum en expérimentant la simplicité volontaire très tendance actuellement. Il y a des impondérables auxquels on ne peut échapper, tel que son loyer, l’EDF, les impôts, manger, se déplacer, etc… Alors faut-il choisir entre mettre ses valeurs de côté, ne rien gagner ou y a t-il une autre solution ?

Certains diront que lorsqu’on est aligné avec ses valeurs, on n’a plus ce dilemme de recevoir des propositions qui ne nous correspondent pas. Dans un monde parfait peut-être, mais dans notre société, cela semble impossible de traverser la vie sans avoir jamais besoin de se poser la question « est-ce que cette offre me correspond vraiment ? ». Quand on a une bonne estime de soi, on ne se laisse pas choisir, on choisi soi-même ce qui est bon pour nous. Donc on se pose forcément des questions à un moment ou à un autre de sa carrière quand des opportunités se présentent. Il ne s’agit pas dire oui à tout et d’ensuite clamer à qui veut l’entendre qu’on n’a jamais eu à chercher pour trouver. Les contes de fées encore une fois…

Alors que faire lorsqu’une proposition est tentante financièrement ou qu’elle pourrait nous ouvrir des portes, mais qu’elle ne correspond pas du tout à nos valeurs ? On y va, sachant qu’à un moment ce sera impossible de continuer au risque de se sentir trop mal, de devenir quelqu’un qu’on n’est pas, de se retrouver dans une impasse, tout en sachant que dire oui nous permettait de renflouer notre compte en banque, ou bien on dit non, en priant pour qu’une autre opportunité se présente rapidement, avant de se retrouver en surendettement ou à la rue ?… Pas facile…

Pas facile, mais on connait la réponse, car on a de l’expérience en la matière, on sait comment cela s’est terminé les fois précédentes où on a dit oui et qu’ensuite on l’a regretté. On sait aussi que lorsqu’on dit non, c’est ouvrir la porte à d’autres opportunités, meilleures que celle-ci, même si cela peut être long. On fait aussi confiance à son intuition qui ne « sent pas » ce projet, même si il n’y a aucune explication rationnelle à donner et qu’il va falloir en trouver une pour avoir l’air crédible face à son interlocuteur. Dites « je ne sens pas du tout cette collaboration que vous me proposez » à quelqu’un et vous verrez le malaise s’installer… On peut couper la poire en deux et accepter l’offre, car on a besoin d’argent tout en cadrant bien l’objet de la mission et la porte de sortie. Ensuite il ne restera plus qu’à espérer que tout se passe bien, se rappeler qu’on le fait parce qu’on à cruellement besoin de cash et que dans 6 mois ou un an, une autre vie nous attend. Certains y arriveront, d’autres non. Encore une fois il faut se connaitre et savoir dans quoi on s’embarque.

Refuser une offre qui semble alléchante vue de l’extérieure, c’est compliqué. Car le moteur pour beaucoup de gens reste l’argent dans notre société moderne. Annoncer qu’on n’a pas pris un CDI à 2500€ par mois ou un client à 3000€ mensuel parce qu’on ne le sentait pas, alors qu’il y a 6 millions de chômeurs, 1 million d’auto-entrepreneurs en galère et des millions d’autres entrepreneurs qui bataillent pour trouver des contrats, peut évidemment choquer. Ou encore pire, donner une image négative de celui qui ne sait pas ce qu’il veut, de prétentieux, de trop exigeant, qui ne se rend pas compte de la chance qu’il laisse passer ou qui n’arrivera jamais à rien à force de refuser tout ce qu’on lui propose.

Mais, une chose est sûre : vous êtes vous, et vous savez qui vous êtes, ce que vous valez, ce que vous voulez, ce dont vous rêvez dans la vie, ce que vous êtes capables ou non d’accepter, ce à quoi vous pouvez renoncer et où vous voulez aller pour « réussir ». Les autres ne le savent pas et n’ont pas à vous juger ou vous demander de vous justifier sur vos choix de dire non à telle ou telle offre. Si eux privilégient leur compte en banque et accepteraient tout quitte à renier leurs valeur, libres à eux, mais ils ne sont pas vous, donc pourquoi agiriez-vous comme eux ?… Peut-être que vous n’êtes pas « normal » mais le monde n’a que faire des gens normaux, ce ne sont pas eux qui vont faire bouger les lignes.

S’il n’y a qu’une seule chose sur laquelle, on ne peut s’asseoir, ce sont bien nos valeurs. Elles définissent toute notre vie, notre personnalité, notre posture, notre place dans la société et notre avenir. Les renier n’a jamais conduit au succès. A la notoriété, à la richesse, peut-être, mais la réussite, c’est une autre histoire… Car la réussite, au final, c’est toujours la même chose : être heureux. Et quand on a perdu toutes ses valeurs, on a beau fermer les yeux, la réalité nous rattrape toujours et le réveil fait très mal. La notoriété et l’argent ne seront pas là pour nous rattraper, bien au contraire.

Il est donc important, avant toute décision de poser ses valeurs sur papier et de vérifier régulièrement si on s’y tient, si on ne les a pas perdues en cours de route, si on n’est pas devenu quelqu’un d’autre, et de ne JAMAIS les oublier, quitte à décevoir ou interroger les autres en refusant une opportunité.