« Le Vietnam est une belle leçon de vie, autant d’un point de vue professionnel que personnel » Marion Vigot, fondatrice de Ma belle box

"Le Vietnam est une belle leçon de vie, autant d’un point de vue professionnel que personnel" Marion Vigot, fondatrice de Ma belle box
"Le Vietnam est une belle leçon de vie, autant d’un point de vue professionnel que personnel" Marion Vigot, fondatrice de Ma belle box

Le concept des box par abonnement, s’il est populaire en France, reste encore méconnu à l’étranger. Marion Vigot, expatriée depuis 3 ans à Ho Chi Minh a ainsi créé Ma Belle Box, le premier concept de box beauté au Vietnam, destiné aux consommatrices Vietnamiennes. Lancé il y a presqu’un an, la startup se développe à grande vitesse dans un pays où les achats en ligne n’en sont qu’à leurs débuts. Une façon de vivre totalement différente qu’en France, des opportunités intéressantes, une destination choisie par hasard mais qui a séduit Marion durablement.

dont Marion nous en dit plus :

thumb_IMG_0669_1024

Qu’est ce qui vous a mené au Vietnam ? Quel est votre parcours ?

Mon arrivée au Vietnam a été comme un challenge personnel. Je ne connaissais pas du tout l’Asie et voulais découvrir de nouveaux horizons pour débuter ma carrière.

Je n’ai pas choisi le pays le plus facile, mais j’en apprends tellement tous les jours, le Vietnam est une belle leçon de vie, autant d’un point de vue professionnel que personnel.

J’ai un double diplôme SKEMA et SOLENT Southampton University en Relations Publiques et Communication. Après 2 années en Angleterre, mes diplômes en main, j’ai pris mon billet d’avion direction Vietnam.

Le Vietnam est une belle leçon de vie, autant d’un point de vue professionnel que personnel

Pourquoi le Vietnam et pourquoi y avoir lancé une entreprise ?

Le Vietnam a été un choix plutôt par hasard. C’est un pays en plein boom, avec un développement ultra rapide, et énormément d’opportunités. J’avais une cousine qui y était depuis 2 ans et qui m’a convaincu de venir y passer 6 mois. Cela fait maintenant 3 ans que je suis ici, avec en plus, une entreprise que j’ai lancée il y a presque un an, Ma Belle Box, le premier concept de box beauté dans le pays.

Où et comment travaillez-vous sur place ?

Lorsque j’ai démarré, je travaillais beaucoup dans les cafés. Il y a beaucoup de lieux atypiques et de petits endroits très sympa à Ho Chi Minh. Mes semaines étaient donc assez rythmées, et je découvrais des endroits vraiment typiques. Depuis plus de 6 mois, nous avons un espace de travail fixe, mais j’aime vraiment garder ce coté cosy. Nous avons donc un bureau “personnalisé” qui pour le coup change vraiment de l’ordinaire. Mon but serait de transformer un appartement typique Vietnamien en espace de travail, je trouve ça vraiment chouette !

Qu’est ce qui vous a séduit dans le domaine des box et de la beauté ?

Venant d’un background Communication et Marketing, c’est surtout le coté marketing et promotionnel créatif qui m’a attiré. J’ai beaucoup étudié le marché beauté depuis mon arrivée au Vietnam, et c’est vraiment ce qui manquait: le coté créatif et une communauté de filles passionnées par beauté.

Mettre en relation les marques et des passionnées de cosmétiques a été pour moi comme une évidence, sur un marché ou les box beauté n’existait pas du tout et où de plus en plus de marques veulent s’implanter.

Le concept de box n’existait pas ici. Pour le lancer j’ai pris mes économies et me suis mise à être multi-taches : identité visuel, graphisme, communication, marketing, stratégie de lancement, réseaux sociaux,… J’ai utilisé mon expertise dans le digital, et appris sur le tas.

Nous sommes une startup principalement on-line, nous utilisons du coup, beaucoup d’outils digitaux pour nous faire connaitre, surtout les réseaux sociaux et les bloggeuses, qui nous suivent et supportent depuis le début, une chance.

Où vendez-vous ?

Partout dans le Vietnam. Le milieu des box est encore très nouveau pour le Vietnam, tous secteurs confondus.

Le concept des box par abonnement est-il connu au Vietnam ?

Absolument pas, nous sommes le premier concept de box beauté dans le pays, un challenge très excitant.

Nous sommes le premier concept de box beauté dans le pays

Où en est l’offre ecommerce dans le pays ?

L’e-commerce se développe rapidement, surtout dans le mobile. Il y a de plus en plus de startups qui se développent dans ce milieu.

Quel est le dynamisme entrepreneurial et startup du pays, comment se situe t-il dans la région à ce niveau ?

Le Vietnam est super-actif au niveau entrepreneurial depuis ces dernières années. De plus en plus d’entrepreneurs se lancent et des investisseurs s’intéressent fortement à la région. C’est très bon signe pour l’économie du pays et les projets à fort potentiel de développement en Asie du Sud Est.

Quels sont les rêves des jeunes ? L’entrepreneuriat en fait il parti ? Qu’est ce qui les booste aujourd’hui ?

L’évenement Forbes “30 Under 30” organisé tous les ans rassemble à chaque fois des milliers de jeunes, la plupart intéressés par l’entrepreneuriat. L’écosystème startup bouge beaucoup et c’est vrai qu’on voit énormément de projets nouveaux, c’est très encourageant pour les jeunes qui veulent se lancer.

Récemment, nous avons eu la visite du Président des États-Unis, Barack Obama, cela a été un vrai push pour la jeune génération et l’entrepreneuriat en général, surtout pour les femmes entrepreneures. Il nous a tous inspiré avec des mots justes, et des chiffres en croissance.

L’écosystème startup bouge beaucoup et c’est vrai qu’on voit énormément de projets nouveaux

Quel est l’importance des réseaux sociaux pour développer son entreprise au Vietnam ? Quels sont ceux qui sont les plus populaires ?

Facebook est ici le réseau qui marche plus plus. C’est le canal que nous privilégions. Ceux qui marchent moins bien ici sont Twitter, qui est bloqué et Pinterest, à mon plus grand regret.

Le Vietnam est il accueillant pour un français souhaitant y créer son business ?

C’est difficile, comme partout. Par contre, je ne pense pas que ce soit plus facile pour un Français que pour quelqu’un d’une autre nationalité. La différence de culture et le challenge rendent l’expérience enrichissante.

Quels sont les secteurs qui sont attractifs actuellement pour se lancer ?

Le mobile, et les projets IT. Le e-commerce est AUSSI en plein développement au Vietnam. Peu de gens ont pour le moment une carte de crédit qui fonctionne en ligne mais le marché se développe vite. Il y a un gros potentiel au Vietnam, qui se fait sentir dans le milieu startup en Asie du Sud Est.

Pensez-vous y rester durablement ou aller ailleurs/revenir en France ? Pourquoi ?

Pour l’instant, je ne pense pas à rentrer en France. Je ne pense pas que j’aurais pu avoir une telle opportunité en France. J’aime ma vie ici et la flexibilité que j’ai dans mon travail et mes projets. J’apprends énormément tous les jours et j’aime cette « aventure entrepreneuriale » !

J’ai « la chance » (c’est aussi mon plus grand challenge) d’avoir lancé le concept au Vietnam, où le prix de la vie est 10 fois moins cher qu’en France, cela joue beaucoup. Idem sur les salaires et la production. Je n’aurais jamais eu les moyens de me lancer seule en France.

Je ne pense pas que j’aurais pu avoir une telle opportunité en France

Où en êtes-vous dans le développement de votre entreprise ?

Nous arrivons à notre premier anniversaire, en Juillet 2016, avec une communauté de plus de 35,000 passionnées !

Quels sont vos projets ?

Nous voulons implémenter le concept avec une nouvelle box beauté tous les mois à partir de 2017, lorsque le concept sera bien installé dans le monde beauté. Nos clientes nous le demandent déjà, nous sommes également impatients de pouvoir ouvrir le concept du l’Asie du Sud Est ! D’ailleurs nous cherchons des investisseurs ! 😉